Simone Bitton , une juive marocaine qui revendique ses racines arabes .

Posté par abc10 le 11 octobre 2017

L’image contient peut-être : une personne ou plus
Résultat de recherche d'images pour "simone bitton"
Fidèle à la racine et la bienveillance Simone Bitton , à l’instar d’autant de juifs marocains comme Edmond Amran El Maleh , Abraham Serfaty , Jacob Cohen ou Sion Assidon et la liste n’est pas exhaustive , passionnément juifs et marocains , juifs et arabes car les origines des juifs marocains sont très profonds dans l’Histoire du pays bien avant l’arrivée de la conquête islamique , ce sont des intellectuels humbles comme la majorité des marocains et sont épris de démocratie et de Justice et souvent de bons ambassadeurs pour la cause palestinienne .
le Maroc est fier d’avoir engendré de tels personnes , fier d’être le confluent de différents affluents culturels et spirituelle comme il est stipulé dans le préambule de  la constitution du pays .Vive le Maroc avec ses racines qui s’enchevêtrent dans le fin fond de la terre et de l’Histoire de notre pays .
Extrait:
«je  suis une juive arabe. C’est une espèce en voie de disparition, certes, il n’empêche que j’aurai vécu ma vie entière dans ce ravissement que seuls les sots se plaisent à considérer comme un déchirement : être à la fois juive et arabe.
Il n’y a pas de quoi être fier, et je ne le suis pas. Mais il n’a y a non plus de quoi se lamenter, bien au contraire. En tout cas, c’est ainsi : je suis une juive arabe à une époque où ça ne se fait plus, où il est fortement conseillé de choisir, où beaucoup ont choisi de ne plus âtre ni l’un ni l’autre, ou alors d’être plutôt juif qu’arabe, parce qu’il vaut mieux être du côté des plus forts, c’est plus prudent et c’est humain, après tout.
Moi j’ai toujours été du côté des perdants. C’est mon côté juif. C’est pourquoi je suis plutôt du côté palestinien. Ce n’est pas très bien vu, c’est démodé, mais c’est ainsi. »

Simone Bitton naît en 1955 à Rabat (Maroc) dans une famille juive marocaine. Le père s’appelle Massoud, la mère Allegria, prénoms signifiant la «joie» en arabe ou espagnol. Le père pratique le filigrane, art ancestral et familial de la bijouterie. La mère élève quatre filles et un garçon. Grillant les cigarettes dans un hôtel parisien, Simone se souvient d’ « une enfance tendre, pleine de rires et de chansons.»

Exilée à 11 ans. En 1966, la famille part pour Israël. Comme une évidence. Mais aujourd’hui encore, ce départ reste une énigme. «Il m’est difficile de comprendre comment 200 000 personnes se lèvent et partent d’un pays qui ne les a pas chassées, ni opprimées. Au Maroc ce n’était pas le paradis, c’est sûr, mais ce n’était sûrement pas l’enfer. Quand on a rencontré des ashkénazes en Israël, là je me suis dit que eux, oui, ils venaient de l’enfer.» L’exil, à 11 ans, la déchire. La famille Bitton s’installe à Jérusalem dans le quartier des Mizrahim, celui des juifs venus des pays arabes. Il faut apprendre l’hébreu pour survivre. La petite fille, orgueilleuse et déracinée, se promet d’ouvrir à nouveau la bouche à l’école quand elle saura parler cette langue qu’on lui impose. L’emmurement buté dure plusieurs mois. «A la maison, nous vivions dans deux langues. Le français pour l’écrit et la réflexion, l’arabe pour la tendresse et la musique.» En dehors de la maison, c’est moins protégé : le père n’est plus bijoutier mais OS à l’usine. «Au bout de trois ans, ma mère avait vendu tous ses bijoux. Il ne lui restait que l’alliance.» Période noire qui forge la détermination de la future «résistante», comme elle se définit elle-même.

En 1972, elle fait son service militaire, qui va durer deux ans. «Je n’ai pas eu de chance, la guerre avec l’Egypte éclatait un an après.» Elle la suit depuis un hôpital près de Tel Aviv où elle voit ses premiers blessés, ses premiers cadavres, les premiers signes tangibles d’une guerre. Dès qu’elle est démobilisée, elle achète un aller simple en bateau pour la Crète. On est en 1975 et la jeunesse du monde entier s’est donné rendez-vous sur les routes. Poignée de dollars en poche, temps devant soi et liberté plein la tête. «J’ai fait la barmaid à Athènes, la jeune fille au pair à Amsterdam, la révolution des oeillets au Portugal et les vendanges en France…»

C’est là qu’elle pose ses bagages, et va au cinéma pour la première fois de sa vie. Pour ne pas s’en remettre. «D’abord une fois par semaine, puis deux, puis tous les jours…» Il y a aussi la rencontre à la fac avec le cinéma engagé, la bande d’ex-maos des Cahiers du cinéma, et surtout, avec un film : Ici et ailleurs de Godard. «Je l’ai vu 50 fois.» Elle avale avec gourmandise les films de Chantal Akerman, se régale des Van der Keuken. Elle passe le concours de l’Idhec, l’obtient («J’ai eu de la chance, car très en retard sur la cinéphilie : mon désir de cinéma était tout neuf.») Quand elle en sort en 1981, Mitterrand vient d’être élu, et l’Institut national de l’audiovisuel (INA) propose à l’apprentie cinéaste un court métrage sur le thème du changement. Elle fait un film sur Jean-Jacques, ancien condamné qui échappera à la guillotine grâce à l’abolition de la peine de mort.

Jusqu’à Sarajevo. A partir de là, la cinéaste enchaîne les projets. Elle se marie, divorce, n’a pas d’enfant, n’en a jamais voulu. «Il fallait choisir : moi, je faisais des films. La maternité, je n’en rêvais pas la nuit.» Ses films, qu’elle couve précieusement, l’emmènent suffisamment loin. Elle en a réalisé un sur les mères de Méditerranée, puis un sur Oum Kalsoum, et un autre, magnifique (en 1998), sur Mahmoud Darwich, le poète palestinien. «C’était quand même pas mal, pour une Israélienne, de tirer le portrait du poète national palestinien. Je n’ai peut-être pas assez remercié Mahmoud de m’avoir accordé sa confiance pour le seul film jamais réalisé sur lui…» La même année, l’Attentat passe à la télé, film qui plonge dans la douleur, partagée, des familles de victimes israéliennes et de kamikazes palestiniens. En 2003, comme en mesure du chemin parcouru, elle est invitée à Sarajevo sur le tournage de Notre musique, de Godard. «C’était impeccablement réglé. J’ai tout filmé avec ma petite caméra. »

Mur est le premier film de Simone Bitton qui sort en salles. On lui demande beaucoup son avis sur ce conflit qu’elle observe et dénonce depuis vingt ans. «Il y aura la paix un jour, c’est obligé. Ce n’est pas un argument, je n’ai pas d’espoir tangible à donner. Je parcours cette zone depuis longtemps, je n’ai jamais vu une telle cruauté et un tel mépris du droit de la part d’Israël. On ne peut pas aller plus loin. Le gouvernement Sharon, qui associe illuminés religieux et racistes d’extrême droite, n’a rien compris à l’Histoire. Il faut construire des ponts entre les hommes, pas des murs.» Cet été, Mur a été projeté sur le mur. «C’était très fort.» Peut-être un peu trop. La cinéaste n’a pas fermé l’oeil pendant des nuits. «Je refuse que cette cicatrice de ciment devienne un objet d’art.»

Wikipedia

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Nous sommes des citoyens frères ..Liberté pour nos jeunes détenus politique

Posté par abc10 le 26 septembre 2017

Nous sommes des citoyens frères , unis par notre foi en la providence , fiers d’appartenir à un pays confluents de plusieurs civilisations , culturellement riche , par l’apport de nos différences , fiers d’appartenir à un Royaume au 12 siècles d’Histoire , notre Histoire et notre Géographie suscite des jalousies , à commencer par la jalousie de nos voisins immédiats :les Généraux ingrats qui commandent au destin du peuple algérien frère .

Notre Roi représente notre unité , en tant que OUMMA (lire mon article :perspectives et réalités à la lumière du Discours royale du 9 mars 2011:http://abc10.unblog.fr/2012/12/01/perspectives-et-realites-a-la-lumiere-du-discours-royal-du-9-mars-2011/ que j’ai envoyé au cabinet  royale fin mars , je suis fier d’avoir contribuer à la rédaction du  préambule de la constitution de Juillet 2011 .

(..) » »   Mais prenons le temps  de la réflexion et débat  nécessaires , car de ce nouvel contrat social , dépendra la pérennité  et la stabilité de la monarchie marocaine pour les décennies à venir et qui consiste à imprimer à la nouvelle constitution du pays , l’ensemble  des  droits et devoirs de tout un chacun , y compris ceux du monarque , tout en sauvegardons  ce qui fait l’identité et racines multiséculaires de notre  pays , qui fait du Maroc , pays confluent de différents affluents de cultures arabe , amazigh , juif , sahraoui , andalous , cultures méditerranéennes , cette culture plurielle , riche par ses différences , ce qui fait la richesse de notre pays où la monarchie , très ancrée dans notre Histoire , est , et doit rester le ciment de notre Unité , et le garant de cette identité plurielle , qui telle une mosaïque des pièces de Zelliges , dans la pure beauté de notre artisanat ne révèle son harmonie et sa beauté qu’une fois Unie sous les mains expertes du M3allam , il en est ainsi de notre Histoire et de notre Géographie ,(…) fin de l’extrait de l’article du 30 mars 2011

mais le Makhzen ne doit pas jouer avec le feu ..en louvoyant pour que le changement reste lettre morte , nous faisons  plutôt confiance au roi et au roi seul ,bâtisseur ,  dépositaire et instigateur du renouveau politique , économique et social , pour un Makhzen New age , New Look , pour être bien armé(au propre et figuré) pour affronter les défis que l’Histoire nous assigne car les oligarques et caciques des partis institutionnels,  ne sont mus que par les prébendes et les privilèges de la fonction..

….

Notre richesse : elle est humaine , c’est la jeunesse , qui dit jeunesse  dit créativité , inspiration ,rêves ,fougue , ESPOIR …il faut   avoir une politique bienveillante à l’ égard des jeunes ,  ils ne sont pas des nihilistes , ils ne demandent pas la lune , ils ne veulent pas être le dindon de la farce c’est tout .

…..

Il y a un devoir public de chercher à tout prix de les comprendre , la compréhension est primordiale , instaurer un climat de confiance et élargir les horizons : se mettre ,moralement et par la pensée à leur place , ils ont besoin de TENDRESSE nos mômes ,car on obtient par la tendresse mieux et plus de ce qu’on obtient par la violence et la violence engendre la violence :  » Contre les violents  tourne la violence  » dit  feu  Louis Aragon qu’il faudrait  le  leur enseigner au même titre que Mahmoud Derwich ou Ahmed  Chawqi par exemple ou des philosophe tels que Al Ja7iD ,Al Farabi ,Alain , Bergson , Sartre ou Mohamed IQBAL  car  la  jeunesse  c’est   l’Initiative ,l’Aventure La Poésie la fougue la force  le Courage la VIE l’AMOUR

…….

la prise en main du destin du pays par les ultras du tout sécuritaire , risque de produire le contraire des faits escomptés :La répression tout azimute qui a suivi le mouvement du Rif risque malheureusement d’ouvrir la cicatrice des années de braise non encore cicatrisée , c’est remuer le couteau dans la plaie et donner ainsi une piètre image du modèle de notre monarchie constitutionnelle .
A l’heure où , sont écrits ces lignes , des dizaine de jeunes croupissent dans les geôles du Royaume suite au 7irak et pourtant ils ne sont ni des saboteurs , ni des séparatistes ni des insurrectionnels , ils ont réclamés , tout simplement un peu de justices et d’équité .
…..
…..
Pour l’amour de Dieu ,Majesté !  sauvez ces jeunes détenus politique , qui observent une grève de la faim depuis plusieurs jours : ils ont besoin de TENDRESSE nos mômes qui sont les vôtres  , vos jeunes Sujets .Puisse Dieu vous gratifie d’une bonne  santé , le bonheur ,comme pour tout un chacun et la clairvoyance et le FORQANE
Revu et annoté à Caen -chemin vert , le 26 septembre 2017 ;4h30

زين العابدين بنصغير
حزب الله في المغرب الإسلامي :حماس

HMI

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

أفكار نيّرة و قيِّمة من أجل إصلاح الدولة و المجتمع للمفكر المغربي المرحوم إدريس بن علي

Posté par abc10 le 26 septembre 2017

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Don royal à la République du Bangladesh :soutien humanitaire aux réfugiés des Rohingyas

Posté par abc10 le 17 septembre 2017

Un don royal représentant 14 tonnes de produits de première nécessité , ainsi que des tantes et des couvertures

est arrivé aujourd’hui par pont aérien du Maroc au Bangladesh .

C’est un soutien humanitaire aux réfugiés de la minorité musulmane des Rohingyas qui subissent une politique

de nettoyage ethnique impitoyable , insoutenable et systématique   .

Le Royaume donne l’exemple dans cette initiative humanitaire à beaucoup de pays y compris et surtout aux 

pays dits musulmans ainsi que  les pays développés qui observent un silence assourdissant .

Puisse L’Éternel mette cette action du souverain dans la balance de ses  bonnes œuvres   , Lui accorde longue vie

et une bonne santé ,pour mener à bien , le projet qui lui tient le plus à cœur , le développement du Maroc et le Bonheur de ses citoyens ,Sujets de Sa Majesté  .Amen

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

réponse à Mr Fouad Abdelmoumni concernant le récente réunion du CDH à Genève

Posté par abc10 le 16 septembre 2017

Monsieur F.Abdelmoumni ;
Vous ajoutez de l’eau au moulin de la dictature algérienne , en mettant à pied d’égalité cette dernière et votre propre pays le Maroc concernant le dossier des  Droits de l’Homme :Alors que si vous aviez un minimum d’honnêteté intellectuelle , vous reconnaîtriez , par exemple ,qu’au Maroc  les citoyens ont droit de s’exprimer librement contrairement à l’Algérie  , le droit à la liberté d’expression qui est l’un des droits fondamentaux de l’Homme est garanti par le Royaume à commencer par vos propres publications qui ne subissent aucunes censures , et pour lesquels vous n’êtes nullement inquiété .
….
……
On ne peut , en aucun cas , mettre l’Algérie et le Maroc à pieds d’égalité , concernant le traitement réservé par l’un et l’autre du dossier des droits humains .le Maroc à mon avis ,s’il n’est pas exempte et indemne de toute critique ,a une  large avance sur l’Algérie sur ce dossier aussi bien que sur d’autres  : l’Algérie qu’est une véritable dictature militaire .
…..
…..
L’intervention du représentant du Maroc lors de CDH tenu à Genève récemment ,a été plutôt pertinente et  argumentée :concernant les disparitions forcées en Algérie:  le refus de recevoir le  Groupe de travail des NU sur les disparitions forcés ,: le refus par cette dernière de recevoir le Rapporteur des Nation Unis sur l’usage de la torture ,  le déni de justice de l’Algérie par rapport au droit des Kabyles à l’autodétermination ,alors que le Maroc a été félicité par le  conseils de sécurité sur la façon dont il  gère le dossier des droits de l’Homme que ce soit au Sahara ou ailleurs dans le Royaume  ,ainsi que sur sa proposition datant de 2006 sur l’autonomie des provinces sahraouis .
…..
Vous avez de la chance d’être un citoyen marocain Monsieur , car si vous étiez un algériens , il y a longtemps qu’on vous aurez compté parmi les disparus….

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

A quand , une Révolution des moeurs au Maroc , à l’aune du 3eme millénaire /2

Posté par abc10 le 21 août 2017

Afficher l'image d'origine

 

 

aujourd’hui 20 août , un autres fait divers survenu à Casablanca , fait le buzz : Viol collectif dans un Bus ce qui met en exergue mon article toujours à l’ordre du Jour , voilà à quoi ça mène les frustrations sexuelle

Revu et annoté , le 11 août 2017 , suite à un fait divers survenu aujourd’hui , à Sidi Kacem au Maroc ,où 15 adolescent , on été hospitalisés suite à un acte de zoophilie collectif sur un animal ayant la rage .

 

C’est quoi ce Pays où il n’est pas question d’aller à l’hôtel avec son amie , sa concubine , si elle nous est pas collée par  l’acte de mariage :le sésame ,le PQ  ? C’est pas l’acte de mariage  qui fait la tendresse ni l’Amour réciproque , ni une société de vertueux ! C’est quoi cette hypocrisie ? cette application aveugle de la charia qui met notre pays égal de pays obscurantiste comme l’Afghanistan ou l’Arabie Saoudite , or la loi de la charia , elle même , n’est pas une loi inscrite dans le marbre , mais sujette à interprétation selon l’époque , et parmi les objectifs de la charia , c’est le principe de liberté : » Que celui qui le veut croit , et que celui qui le veut ne croit pas « verset 29 sourate 18 .

Au diable la politique de la frustration sexuelle de notre jeunesse . sans parler que la frustration sexuelle inhibe et castre l’émergence d’un « MOI » apaisé et d’une personnalité équilibrée , mais castrée et emprisonnée dans les tabous  d’une société qui ne pardonne rien , société hypocrite et macho ..cette misère sexuelle , qui contribue grandement à l’émergence chez les jeunes , de caractères farouche , frénétique et violents ,ce qui poussent certains jeunes , pour oublier , à s’adonner aux drogues dur comme l’ecstasy  , vecteur  des crimes et délits qui en sont la conséquence immédiates , crimes gratuits contre les biens et les personnes sans oublier les crimes inhérent à cette frustration sexuelle  , comme les violes , l’inceste et la pédophilie ou la zoophilie .

L’acte d’Amour et de tendresse réciproque libère les corps et les esprits de la jeunesse : le Droit à la jouissance de la vie , du bonheur ne doit pas être limité au cadre restreint du Mariage , le mariage doit être   « la cerise sur le Gâteau » , après une relation féconde où les jeunes gens se cherchent , se découvrent , s’estiment un certain temps avant de se dire OUI devant le Qadi ou le Maire ,contrairement à ces mariages « Rommana Mghamda » qui aboutissent ,le plus souvent , à une vie de famille faite d’incompréhensions ,de disputes  ,de bagarres et finissent le plus souvent   par un divorce , qui est  la pire chose « licite » comme c’est stipulé dans le Livre Saint   : car ce sont les enfants qui subissent les conséquences  , et reproduisent à leur tour  , à l’âge adulte , les mêmes stéréotypes et mêmes drames .

Il va sans dire , que cette liberté , accordée à notre jeunesse , doit être accompagnée ,de campagnes d’information et surtout de programme pédagogique dans l’enseignement public , portant sur la sexualité , la fécondité ,la contraception , les maladie sexuellement transmissibles , ainsi qu’une révision du droit pénal en abrogeant les article qui pénalisent les relations sexuel entre adultes consentant hors mariages .il s’agit donc d’une Révolution des mœurs à l’aune du 3ème millénaire .

 

Nous voulons faire le ménage dans la tête des gens  ,surtout des jeunes gens , des générations futurs , les futurs citoyens , citoyens libres dans leur tête , leur corps et leur Esprit . Des citoyens apaisés avec leur environnement , et leur société , de bons vivants , qui apprécient les choses à leur justes valeurs , citoyen à l’esprit critique et cartésien et non des citoyens constipés , frustrés , proies faciles des prêcheurs  de haine et des discours obscurantistes , mais plutôt des citoyens fiers de leur citoyenneté active ,engagés dans les processus de la Production intelligente ,de la consommation intelligente , engagés dans les processus de développement humains ,tolérants et pragmatiques , parlant au moins deux langues étrangères , confiants en l’égalité des chances que leur offre La constitution de leur pays , cette constitution à laquelle   , ils doivent contribuer à l’élaboration , en même temps que les sages , les intellectuels , le tissus associatif , comme les organisations de défense des droits humains et les patriotes .

 

zine bensrhir , Caen-che vert , le vendredi 13 november 2015 ;revu et annoté , le 1er Février 2016 à 13h50

complété le 4 avril 2017 ,

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

سناء مرحتي » رغبو تاج الملاح فيا

Posté par abc10 le 20 août 2017

Une voix paradisiaque , distinguée et singulière du Malhoun marocain ,Sanaa Marahati redonne au malhoun ses lettres de noblesse , avec Marahati le Malhoun s’envole vers les cimes d’un Art reconnu internationalement .merci Madame Sanaa

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

tribulation d’un exilé dans son pays natal..

Posté par abc10 le 17 août 2017

Quelque soit le pays de refuge , quelque soit ses latitudes et son histoire , rien ne remplace le sein tendre de la mère patrie.

Le marocain est généreux accueillant et fier ,notre belle patrie regorge de ressources humaines et naturelles , c’est un pays aux mille et un contraste , jalonné  par une histoire glorieuse.il nous manquait la liberté dans un  régime  qui étouffait toute initiative et brisait les élans , c’était un rendez-vous manqué avec l’Histoire ,aujourd’hui les choses ont changé , je trouve la nouvelle gouvernance , malgré tous les griefs ,une gouvernance clairvoyante et pragmatique ,voila pourquoi on peut évoquer l’exception marocaine ,:Le marocain n’est pas un nihiliste et considère l’état du SIBA comme la mère de toute les calamites.

Zine bensrhir , le 16 août 2013
Moulay Bousselham

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Compay segundo et cheb Khaled

Posté par abc10 le 14 août 2017

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La répression seule au Rif ne suffit pas , la crise est structurelle

Posté par abc10 le 30 juin 2017

La répression seule ne suffit pas ,la crise du Rif  est structurelle et il faut décréter

une mobilisation générale et un branle-bas- le combat

pour arrêter la marasme ,il faut  ,après avoir libérer les jeunes prisonniers du Rif , pas avant ,

désigner une commission de bons offices , avec à sa tête

des médiateurs  dignes de foi , et respectés des deux côtés

comme le berbère et vieux héros de la résistance   , Ssi Mohamed Ben Said Aït Idder par exemple ,

et cela sous le haut patronage de SM  ,

pour essayer de trouver une issue à cette crise qui couve depuis bien  longtemps ,depuis le siècle dernier ,

le Rif est un volcan endormi  et si on ne fait rien , son réveil , son éruption peut

entraîner tout le Maroc dans le Nihilisme et l’anarchie :

Il faut desserrer l’étau sécuritaire et commencer un dialogue serein :

la paix , la sécurité et la stabilité de notre pays l’exige .

zine bensrhir ,le 30/06/2017

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...40
 

Nikefrair |
Soldeburberryk |
Mohamedidrissi1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires antiques
| Tvs02
| Rockabilly