• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

texte sublime de mon ami Sy Mohamed Ennaji sur :al ‘Ichq (Désir éperdu )

Posté par abc10 le 27 novembre 2013

Image de prévisualisation YouTube
Leçon de choses :
Al-ishqle ‘ishq proviendrait du nom de la plante dite ‘âshaqa. Celle-ci est plus connue sous le nom de lablab, bryone à fleurs blanches et à baies rouges en grappes grosses comme des graines de poivre. Grâce à ses rameaux allongés, elle s’attache à toutes les plantes qui l’avoisinent. L’image d’un corps s’enroulant autour d’un autre et s’élevant à lui comme mu par un désir puissant est déjà très évocateur. En plus, ses états successifs ajoutent à l’évocation de l’état de l’amoureux transi, « c’est une plante qui, après été verdoyante, devient toute menue pour jaunir. » Une telle image ne suffit pas cependant à faire du‘ishq un mot imprononçable. C’est l’étymologie donnée par Lissân al-‘Arab, que retient in fine Bencheikh comme élément déterminant dans le sort réservé au mot. Selon Ibn Manzûr, en effet, on appelle ‘ushuq les chameaux qui s’attachent à leurs chamelles et n’éprouvent de désir que pour elles. Mais plus encore, on dit de la chamelle en chaleur ‘ashiqat, et l’image donnée d’elle et de son étalon va plus loin qui renvoie aux corps encastrés l’un dans l’autre . Il est vrai que les dictionnaires sont peu bavards à son sujet, Ainsi Ibn Durayde consacre quelques lignes au chaghaf, dont il souligne le lien organique avec le cœur , mais rien au ‘ishq ! Al-muhit fi al-lugha est expéditif et bien d’autres encore le sont. Bencheikh conclut qu’il s’agit là de l’indicible qui suscite le courroux de Ibn Qayyim. Le ‘ishq implique l’exhibition physique de deux désirs, et plus encore celui de la femelle que celui du mâle. Et ainsi « le mot ‘ishq est bien l’expression d’une libido qui entraîne de toute façon l’homme à sa perte : ou elle le jette dans la corruption (da‘âra) et la débauche (fujûr), ou elle le fait sombrer dans la mélancolie (maradun waswâsi); ou enfin s’y oppose une volonté de continence (‘afâf) qui mène à la mort. Il est le désir éperdu d’une jouissance des corps, et c’est cet aspect-là que les théologiens décrivent comme l’expression d’une animalité insupportableVoir mon texte « ishq, le théologien et l’amant » in « Incursions profanes »
  • texte sublime de mon ami Sy Mohamed Ennaji sur :al 'Ichq (Désir  éperdu ) 1116298_100000705917007_2120801862_q
    Zine Al Abidine Bensrhir .C BEAU . Exquis !texte époustouflant de bout en bout , Monsieur Ennaji Chapeau bas ,et merci infiniment pour ce savoir éminent que tu daigne partagerلن  تنالوا  البِر  حتى  تُنفِقوا  مما  تُحِبون(آل  عمران    92)   ,avec vous j’apprends toujours .je vais , avec ta permission le publier dans mon bloghttp://abc10.unblog.fr..  
  • 1116298_100000705917007_2120801862_q
    Zine Al Abidine Bensrhir تبارك الله عليك أخي الفاضل

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Les Poètes .!Hommage d’Aragon à Fedirico Garcia Lorca

Posté par abc10 le 26 novembre 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Les Poètes  .!Hommage d'Aragon à Fedirico Garcia Lorca  1011447_638609302839295_158969828_n

 

Tout ce que l’homme fut de grand et de sublime
Sa protestation ses chants et ses héros
Au-dessus de ce corps et contre ses bourreaux
A Grenade aujourd’hui surgit devant le crime

Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu
Emplissant tout à coup l’univers de silence
Contre les violents tourne la violence
Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais, je voyais l’avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porte sur nos rivages

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Quoi toujours ce serait la guerre, la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l’enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d’idoles
Aux cadavres jetés ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

  • Louis ARAGON Qu’il repose au paradis !

Publié dans Non classé | 106 Commentaires »

A Mme la Directrice de la Bibliothèque de Caen

Posté par abc10 le 25 novembre 2013

Caen-chemin vert ,le 2 septembre 2013 ;

 

Madame la Directrice ;

Un premier refus m’a été signifié oralement de mettre à la disposition du Public les Livres

-Dieu ne repasse pas par Beethléhem

-Le Printemps des Sayanim

Ouvrages de l’Auteur Jacob COHEN.

je réitère donc ma demande , et cette fois -ci par écrit ,auquel vous voudriez

bien me répondre ,car je ne compte pas m’arrêter là : Il est , en effet

révoltant de voir que la Politique que vous prétendez suivre n’est , ni plus ,

ni moins , une simple « soumission » à la Diktat de La PENSEE UNIQUE ,qui sévit

dans notre pays et surtout concernant le conflit du Moyen-Orient où ce sont les

mêmes , depuis des années qui « dirigent  » insidieusement l’Opinion comme les BHL

,les Finkelcrault et autres affidés du  c.r.i.f ,qui ont pignon sur rue , le

crif qui est la tentacule et bras armée via la LDJ de l’Etat raciste et

xénophobe d’Israël en France.

Monsieur Jacob COHEN est un JUSTE parmi les Justes , comme feu Stéphane HESSEL ,

Edgar MORIN ,BRAUMAN de MSF , Olivia ZEMOR et la liste n’est pas exhaustive ,

qui militent et oeuvrent de l’intérieur , pour une PAIX basée sur les droits des

deux peuples à vivre en paix et en sécurité .

La Tragédie du Peuple Palestinien martyr , n’a fait que trop durer .

Veuillez agréer , Madame La Directrice , recevoir l’expression de mes sincères

salutations.

zine Bensrhir

 

http://abc10.unblog.fr

Publié dans Non classé | 10 Commentaires »

J’entends ,j’entends ..! camarade Jean FERRAT d’après Louis ARAGON

Posté par abc10 le 23 novembre 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

chef-d’ouvre du répertoire de Jean Ferrat chantant le grand poète de tout les temps à mon goût Louis Aragon..

cette musique m’a accompagné le long de mon exile , elle était pour moi un elexir de jouvence et un ami fidèle  et consolateur ,voilà pourquoi à 53 ans je me sens encore au temps de ma jeunesse c’est la relativité générale:le Paradoxe des jumeaux ..pour les physiciens .

j’y était , et encore plus aujourd’hui accro de la musique de ces monuments de l’Anthologie française comme Ferrat ou Ferré , Ferré qui a réussi magistralement la  mise en musique de poèmes de Baudelaire , Rimbaud Verlaine et surtout celle du feu camarade ARAGON  ,Ferré et Ferrat ont contribué à faire  descendre  la poésie dans la rue et les foyer , surtout celle d’Louis Aragon le plus grand de tous d’après moi ,camarade Aragon  était une âme humaniste  prodigue   ,Aragon le vif , le subtil chantre de l’Amour platonicien pour son égérie Elsa  ,Aragon l’engagé du  Parti de Jaurès , Aragon: pour le jeune communiste que j’étais étais la plume la plus fidèle de  l’engagement pour la cause du Peuple et une plume distingué et raffinée  prodiguant une  poésie sensationnelle effluve et torrent de prose jamais égalé  dans la littérature française .Aragon « le Fou d’Elsa » – le recueil le Fou d’Elsa ou « Les Yeux d’Elsa  » restent pour moi des livres de chevet au même titre que le Livre de JOb , l’Ecclesiaste ou les psaume ou les recueil soufie …comme « La Source des Bonheurs  » don de la providence à son serviteur …

  1. je ne peux pas vivre sans musique ,et l’âge faisant j ‘aiguise   mon ouï  et tout mon état d’âme à toute les musiques du Monde , le Silence en est une autre musique celle des prières et de la métaphysique   , c’est une citation de génie pour celui qui a dit « LE SILENCE APRES MOZART C’EST DU MOZART »le vacarme de ce siècle prodigieux mais fou est assourdissant ,déchaînement  de conflits ethnique et religieux , Une  violence inouï  :l’HUMANITE  qui est comme l’UNIVERS : UNE ET INDIVISIBLE  ,l’Humanité restera aveugle et sourde aussi longtemps qu’elle n’aurait pas compris son destin commun à cesser la prédation et à préserver l’exploitation à outrance des ressource de la terre qui ne sont pas illimités sauf à des fin utile à l’harmonie ,nous resterons aveugles et sourd sans ce retour à l’essentiel :  » Votre Création et votre résurrection ne sont que comme celle d’une seule âme … » dit le Saint Coran (LO9MANE)on ne  comprendra ce principe d’UNICITE de DESTIN qu’une foi qu’on aurait mis de côté les préjugés des uns sur les autres et cette  propension à dominer pour dominer et amasser sans jamais se rassasier .

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

Dark side of the moon :Pink Floyd

Posté par abc10 le 22 novembre 2013

pauvres de nous ! humains !Même l’âge faisant on reste de vrai simple d’Esprit sans consistance , les miroirs menteurs n’aidant en rien on fait le business des grosse société de cosmétiques comme la société dans laquelle nous vivons le Makhzen ,il ne se rend pas compte que le Miroir ne reflète plus que FOURBERIE malgré les cosmetiques et les depoussièrage constitutionnelle il reste que le fond des choses est une chose et La FAçADE une autre ,Une SCHIZOPHRENIE…mes respects et mes hommage  LaLLATHoum:zine Bensrhir ou zinhoum si tu veux   http://abc10.unblog.fr

 

 

Aucun groupe de Rock  ne peut égaler ces sommités et les cimes atteintes par ce légendaire groupe  sujets British de Sa Majesté Elisabeth II

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

حجبوك لعدا الأستاذ عبد الوهاب الدكالي

Posté par abc10 le 21 novembre 2013

Caen-les chardonneret le, 22 novembre 2013

Un chef-d’oeuvre de notre grand artiste Abdelouahab Doukkali chanté dans les années 80 et qui représente une forme de chanson engagé « pour les disparus  » et les victimes nombreuses des années de braises et de Plombs ! c’est une grille de lecture entre autre c’est aussi un hymne majestral à l’Amour -Allah Itawwal lik la3mar Maestro Ustadouna al mo9tadir al Karim al Mi3ta2…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Nous sommes des citoyens frères , unis par notre foi en la providence , fiers d’appartenir à un pays confluents de plusieurs civilisation , culturellement riche , par l’apport de nos différences , fiers d’appartenir à un Royaume au 12 siècles d »Histoire , notre Histoire et notre Géographie suscite des jalousie , à commencer par la Jalousie de nos voisins immédiat :les Généraux ingrats qui commandent au destin du peuple algérien frère .

Notre Roi représente notre unité en tant que OUMMA (lire mon article :perspectives et réalités à la lumière du Discours royale du 9 mars 2011:http://abc10.unblog.fr/2012/12/01/perspectives-et-realites-a-la-lumiere-du-discours-royal-du-9-mars-2011/ que j’ai envoyé au cabinet  royale fin mars , je suis fier d’être l’Auteur du préambule de la constitution de Juillet….

(..) »"   Mais prenons le temps  de la réflexion et débat  nécessaires , car de ce nouvel contrat social , dépendra la pérennité  et la stabilité de la monarchie marocaine pour les décennies à venir et qui consiste à imprimer à la nouvelle constitution du pays , l’ensemble  des  droits et devoirs de tout un chacun , y compris ceux du monarque , tout en sauvegardons  ce qui fait l’identité et racines multiséculaires de notre  pays , qui fait du Maroc , pays confluent de différents affluents de cultures arabe , amazigh , juif , sahraoui , andalous , cultures méditerranéenne , cette cultures pluriel riche par ses différences ce qui fait la richesse de notre pays où la monarchie , très ancrée dans notre Histoire , est , et doit rester le ciment de notre Unité et le garant de cette identité plurielle , qui telle une mosaïque des pièces de Zellige dans la pure beauté de notre artisanat ne révèle son harmonie et sa beauté qu’une fois Unie sous les mains expertes du M3allam , il en est ainsi de notre Histoire et de notre Géographie ,(…) fin de l’extrait de l’article du 30 mars 2011

mais le makhzen ne doit pas jouer avec le feu ..en louvoyant pour que le changement reste lettre morte , nous faisons  plutôt confiance au roi et au roi seul ,bâtisseur  dépositaire et instigateur du renouveau politique , économique et social , pour un Makhzen New age , New Look , pour être bien armé(au propre et figuré) pour affronter les défis que l’Histoire nous assigne car les oligarques et caciques des partis institutionnel ne sont mus que par les prébendes et les privilèges de la fonction..

Notre richesse : elle est humaine , c’est la jeunesse , qui dit jeunesse  dit créativité , inspiration ,rêves ,fougue , ESPOIR …il faut   avoir une politique bienveillante à l’ égard des jeunes ,  ils ne sont pas des nihiliste , ils ne demandent pas la lune , ils ne veulent pas être le dindon de la farce c’est tout , il y a un devoir public de chercher à tout prix de les comprendre , la compréhension est primordiale , instaurer un climat de confiance et élargir les horizons : se mettre ,moralement et par la pensée à leur place , ils ont besoin de TENDRESSE nos mômes ,car on obtient par la tendresse mieux et plus de ce qu’on obtient par la violence et la violence engendre la violence :  » contre les violents  tourne la violence  » dit  feu  Louis Aragon qu’il faudrait  le  leur enseigner au même titre que Mahmoud Derwich ou Ahmed  Chawqi par exemple ou des philosophe tels que Al Ja7iD ,Al Farabi ,Alain , Bergson , Sartre ou Mohamed IQBAL  car  la  jeunesse  c’est   l’Initiative ,l’Aventure La Poésie la fougue la force  le Courage la VIE l’AMOUR

زين العابدين بنصغير
حزب الله في المغرب الإسلامي :حماس

HMI  hachémi   هاشمي

 

 

Publié dans Non classé | 133 Commentaires »

cette blessure par Léo Ferré

Posté par abc10 le 20 novembre 2013

Jamais un poète n’a composé un si poignant , si profond et  énigmatique poème sur la femme et sur

l’objet du désir ,sa source du plaisir :cette blessure …Cette blessure
Où meurt la mer comme un chagrin de chair
Où va la vie germer dans le désert
Qui fait de sang la blancheur des berceaux
Qui se referme au marbre du tombeau
Cette blessure d’où je viens

Cette blessure
Où va ma lèvre à l’aube de l’amour
Où bat ta fièvre un peu comme un tambour
D’où part ta vigne en y pressant des doigts
D’où vient le cri le même chaque fois
Cette blessure d’où tu viens

Cette blessure
Qui se referme à l’orée de l’ennui
Comme une cicatrice de la nuit
Et qui n’en finit pas de se rouvrir
Sous des larmes qu’affile le désir

Cette blessure
Comme un soleil sur la mélancolie
Comme un jardin qu’on n’ouvre que la nuit
Comme un parfum qui traîne à la marée
Comme un sourire sur ma destinée
Cette blessure d’où je viens

Cette blessure
Drapée de soie sous son triangle noir
Où vont des géomètres de hasard
Bâtir de rien des chagrins assistés
En y creusant parfois pour le péché
Cette blessure d’où tu viens

Cette blessure
Qu’on voudrait coudre au milieu du désir
Comme une couture sur le plaisir
Qu’on voudrait voir se fermer à jamais
Comme une porte ouverte sur la mort

Cette blessure dont je meurs

CETTE  BLESSURE

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Et mon coeur s’est remis à battre-A.Pouchkine

Posté par abc10 le 18 novembre 2013

 

A  Mo .S  mi querida encantadora

Et mon coeur s'est remis à battre-A.Pouchkine puchkine-150x150

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Je revois l’instant merveilleux

où devant moi ,tu apparus ,

vision à peine ébauchée

claire image de la beauté .

 

Accablé jusqu’au désespoir

assourdi par le bruit du monde ,

j’entends longtemps ta vois tendre

et rêvai de tes traits aimés .

 

Les ans passèrent ..les tempêtes

au vent jetèrent tous mes rêves

et j’en oubliai ta voix tendre

et les traits purs de ton visage.

 

Mes jours se traînaient silencieux

dans une sombre réclusion

sans génie , sans inspiration

sans vie ,sans amour et sans larmes

 

Quand sonna l’heure du réveil.

devant moi tu réapparus

vision à peine ébauchée

claire image de la beauté

 

Et mon cœur s’est remis à battre

ivre de voir ressusciter

le génie et l’inspiration

la vie , l’amour et les larmes.

Alexandre POUCHKINE  26mai 1799/29 janvier 1837

 

 

 

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

Nikefrair |
Soldeburberryk |
Mohamedidrissi1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires antiques
| Tvs02
| Rockabilly