La répression seule au Rif ne suffit pas , la crise est structurelle

Posté par abc10 le 30 juin 2017

La répression seule ne suffit pas ,la crise du Rif  est structurelle et il faut décréter

une mobilisation générale et un branle-bas- le combat

pour arrêter la marasme ,il faut  ,après avoir libérer les jeunes prisonniers du Rif , pas avant ,

désigner une commission de bons offices , avec à sa tête

des médiateurs  dignes de foi , et respectés des deux côtés

comme le berbère et vieux héros de la résistance   , Ssi Mohamed Ben Said Aït Idder par exemple ,

et cela sous le haut patronage de SM  ,

pour essayer de trouver une issue à cette crise qui couve depuis bien  longtemps ,depuis le siècle dernier ,

le Rif est un volcan endormi  et si on ne fait rien , son réveil , son éruption peut

entraîner tout le Maroc dans le Nihilisme et l’anarchie :

Il faut desserrer l’étau sécuritaire et commencer un dialogue serein :

la paix , la sécurité et la stabilité de notre pays l’exige .

zine bensrhir ,le 30/06/2017

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

أوراق في مهب الريح par Abdelmajid Mossaddak

Posté par abc10 le 28 juin 2017

أوراق في مهب الريح

إن من يخطط بارتجالية ويأخذ القرارات بطريقة عشوائية ومزاجية ويعتبر تحكمه غير قابل للنقاش في صورة تجسد قمة الإستبداد لن يقبل بإرادة الشعب.
ان تفجير الغضب وبجرعة زائدة يوما بعد يوم بواسطة ادواة الأجهزة الأمنية في حق أبناء منطقة الريف بالاعتقالات والزج في السجون والتعذيب والتنكيل وزرع الرعب وترويع العائلات والعسكرة والحصار لا لشيء سوى أنهم طالبوا برفع العزلة وتحقيق الحد الأدنى من التنمية المجالية، يبرز بوضوح الفرق الشاسع بين الخطاب الرسمي البراق والمغلف بالاحلام والهادف في العمق لدوام الحال وللتنويم من سلوك طريق دولة الحق والقانون مع الرفع من منسوب البهرجة المصاحبة له من طرف الطابور الخامس المتعدد المصالح والاقنعة، وبين الواقع المتخلف لتدبير السياسات العمومية في جل القطاعات خصوصا الإستراتيجية منها مع ما يصاحب دلك من تبديد للمال العام ونهب الثروات الوطنية في ظل غياب أي ربط للمسؤولية بالمحاسبة من القمة إلى الأسفل .
إن إغلاق قوس الزلزال الخفيف ل20 فبراير 20111،مع القصور الفضيع في رؤيا الاشارات وغياب اي مقوم من مقومات القيادة فلم يبقى للطغيان سوى حل وحيد هو رفع عصا المقاربة الامنية في وجه الجميع، بعد الانتهاء من ادخال جل تنظيمات الوساطة إلى بيت الطاعة، هو عمل تسلطي و إجرامي بكل المقاييس في حق البلاد والعباد، ويجب على القوى الحية التواقة إلى التغيير أفرادا وجماعات مواجهة الإستبداد وأدواته حتى لا يزج بالبلاد في متاهات ظلام العنف والعنف المضاد.

abdelmajid Mosaddak , Rabat le 27 juin 2017.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

la répression d’hier et d’aujourd’hui au Maroc

Posté par abc10 le 26 juin 2017

Abdellatif ZEROUAL était un jeune progressiste , professeur de philosophie , épris de justice et de progrès pour son pays le Maroc  ,le 14 novembre 1974 , il fut arrêté , et torturé à mort , sa dépouille mortelle  ne fut jamais rendue à sa famille et à ses nombreux camarades de lutte qui n’ont donc pas pu  faire leur deuil .

 

On ne peut pas construire un semblant de démocratie au Maroc , sans apurer ce lourd préjudice qui n’est pas unique, le cas semblable de Mehdi BEN BARKA et de Houcine al MANOUZI est en souffrance et la liste n’est pas exhaustive .

Ces lignes sont écrites alors que le régime ,pour briser le mouvement revendicatif du Rif , a procédé à l’arrestation de jeunes responsables du Mouvement , au lieu d’établir un dialogue et essayer de comprendre les revendications des jeunes rifains qui sont d’ordre économique , sociale et culturelles .

Cette région du Rif qui a , longtemps été laissé à l’abandon par le Makhzen et porte les stigmates indélébiles d’une répression sanguinaire en 1958-59 (des morts par dizaines sinon centaines ) le devoir de mémoire exige la mise en oeuvre d’une commission d’enquête afin de restituer le nombre exacte de martyrs ainsi que leur identité , que les autorités expriment publiquement leur repentance .

Bien qu’on ne peut mettre en parallèle les deux époques , il est saisissant de constater que les réponses du Makhzen aux mouvements sociaux consiste le plus souvent dans une utilisations systématique de la répression :Si la répression y compris dans les régimes démocratique  devient légale et légitime dans des cas bien précis d’atteinte grave à l’ordre publique , d’atteinte au biens et aux personnes , ce qui n’est pas le cas du mouvement du Rif qui est un mouvement citoyen engagée pour demander pacifiquement que soit levée ce blocus de leur région qui dure depuis l’indépendance .

Que demandent en fait les jeunes :

- Que soit mis fin à  l’isolement de leur région et son abandon , en construisant des routes , autoroute et ligne de chemin de fer

-construction d’écoles de lycée et d’instituts universitaires

-Construction de dispensaires et d’hôpitaux

-implantations d’unités de production et d’industrie pour résorber autant soi peu le chômage endémique qui frappe cette région plus qu’ailleurs .

Puisse l’intérêt supérieure du pays guider les autorités vers plus de clairvoyance de justice et d’équité .

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

écrit en 2011 ,cet article retrouve toute sa pertinence avec les événements du Rif

Posté par abc10 le 15 juin 2017

perspectives et réalités à la lumière du discours royal du 9 mars 2011

Posté par abc10 le 1 décembre 2012

posté par zine .Bensrhir  http://abc10.unblog.fr

Caen-chemin vert le  le 30 mars 2011

SM le roi aurait été plus inspiré de nommer , non une commission consultative pour mener une réforme de la constitution octroyée. ..Mais appeler à une assemblée constituante , promise pourtant par le palais dès  l’avènement de l’Istiqlal ,car aujourd’hui les enjeux sont majeurs , et le rendez-vous que nous a fixé l’Histoire ne souffre d’aucune attente , les enjeux sont majeurs et à doubles tranchants .les contestations , malgré un capital de sympathie en faveur du monarque pourrait emmener le pays vers l’, anarchie et le nihilisme : voir à la mise en équation de la monarchie ..

Notre pays regorge , pourtant , de potentialités et d’intelligence  qui sont idoines et à même d’en assumer les responsabilités , car la constitution actuelle n’a pas été de parlementaires élus et n’émane pas du peuple marocain , mais de conseillers du roi , feu Hassan 2 , et de juristes français au premiers rang desquels le professeur et ami du roi Maurice DUVERGER , grâce à une constitution taillée sur mesure , la monarchie devient de Droit Divin ( Art 19) et (Art 23), elle se veut démocratique tout en assurant le pouvoir absolu du roi Commandeur des croyants ,le gouvernement n’est responsable que devant lui , la Justice lui est soumise ..etc

 

Cette constitution octroyée est devenue par la force des choses (la lame de fond qui secoue le monde arabe et à déjà emporté deux régimes considérés des plus stables : le régime de Ben Ali en Tunisie et de Moubarak en Egypte , le régime de Kadhafi n’en a plus pour longtemps avec celui de Yémen .

cette constitution , est donc par la force des choses devenue au 21 eme siècle obsolète et archaïque ; la jeunesse à l’ère de l’internet , des réseaux sociaux et du get boom de la communication sans entrave ,est au fait des évolutions mondiales ,n’en démordra que si ses revendications sont satisfaites , cette jeunesse , dont les slogans sont sans équivoque : Démocratie , Justice, Dignité , Liberté , Emploi :elle est caractérisée par le fait qu’elle est pacifique et indépendante  de toute instrumentalisation de quelques milieux que ce soit , de toute idéologie et extrémisme , jusqu’à présent on a pas levé de slogan appelant au changement du régime comme ce fût le cas en Tunisie et en Egypte puis maintenant en Libye et au Yémen : Pas encore .

 

L’heure est grave et le malentendu entre le palais et la jeunesse deviendrait un abîme s’il ne trouve un terreau de pragmatisme et de consensus de part et d’autre , car le maintien de statu quo , deviendrait un chaudron intenable , au fur et à mesure des vagues de contestations et des manifestations : Il faut que la palais donne des gages de sa volonté de se réformer , en libérant par exemple , l’ensemble des prisonniers politique et d’opinion   y compris les islamistes , qu’il ferme définitivement le centre de détention secret de Temara qui a servi à la délocalisation de la torture et où s’est produit de graves atteintes aux droits humains , il faut , aussi , juger les responsables de ces atteintes , il faut garantir une totale et irrévocable liberté de la presse et à bannir définitivement le poste de ministère de l’information selon une pratique démocratique universellement répandue , autoriser « Al Jazeera » à travailler librement et en toute transparence

 

Il faut que le Palais , se débarrasse de ses conseillers , chambellans et   autres flagorneurs zélés et serviteurs obséquieux ,qui mélangent les genres et les intérêts (les conflits d’intérêts est monnaies courante chez ces courtisans ) , il paraît que le ministre de la justice , n’est autre que l’avocat d’affaire du Holding Royal : inimaginable dans un pays de Droit .

 

Il faut donner des gages , pour entériner une monarchie sociale et parlementaire , et pour cela remédier , autant soit peu , à la détresse économique dans laquelle se trouve une large frange de la société : il n’est pas concevable qu’il ait tant de différence entre le salaire d’un PDG de L’OCP par exemple qui est de 300.000 Dh par mois ou celui de l’incompétent pdg de la RAM qui est de 130.000Dh et surtout le budget du Palais Royal qui dépasse de 24 fois celui du royaume d’Espagne voisin soit 227 milliard de centimes 227 million d’€ ., ce budget qui n’est même pas discuté au parlement , en comparaison avec le traitement des communs des mortels qui « survivent  » avec des salaires de misère sans garantie de salaire minimum SMIC surtout dans le tertiaire et l’agriculture et ceci sans parler du cortège des laissés-pour-compte  et autres mendiants qui vivent avec moins de 2€ par jour , et qui ont du mal à manger à leur faim , d’autant plus que l’Etat a vendu à prix dérisoire les richesses halieutique du pays.

il n’est jamais trop tard pour bien faire :il faudrait que les salaires minimum des catégories précaires les travailleurs agricoles et ceux du tertiaires et intermittents de l’ hôtellerie et restauration sans oublier les handicapés auxquels il faudrait attribuer une allocations d’invalidité surtout pour les aveugles dont le lourd handicape empêche  tout insertion .

 

il faut une juste redistribution des richesses du pays et le principe de l’ égalité inscrit dans les textes de la Loi fondamentale ,en revoyant la politique économique suivie jusqu’à présent et le modèle de croissance , qui creuse sans merci les inégalités , il faudrait impliquer la société civile et le tissu associatif très riche ,dans cette démarche de salut public .

Puisse l’intérêt supérieur de la Nation , guider les gouvernants vers la perspective d’un processus de transition et de transformation vers une monarchie parlementaire constitutionnelle et sociale vraie , qui épargnerait à notre pays les soubresauts  d’une éruption , tel un Tsunami qui emporterait tout sur son passage : Le discours royal du 9 mars 2011a le mérite de s’inscrire dans ce processus , tout en étant sujet à caution et à interrogation , il est révélateur de l’intention du Roi de doter notre pays d’institutions démocratique : instruments d’une modernité et d’une démocratie qui saura dépasser la contradiction congénitale de la constitution octroyée , à savoir la sacralité du Roi qui fait de la monarchie marocaine , une monarchie de Droit Divin de moyen âge .Le discours du 9 mars , quitte à n’être qu’une pierre dans l’édification d’une constitution émanant du peuple souverain ,où tous les citoyens , dignes sujets du trône , tous égaux devant la force de la Loi et sa primauté et où la Justice serait la même pour tous , soit qu’elle punisse , soit qu’elle restaure et où le Roi serait le garant du respect des droits de l’ Homme et des libertés publics et privées , de la séparation des pouvoirs ,de l’ indépendance de   la justice , la justice qui doit rester un ministère de souverainté , sous les hautes auspices et prérogatives royales qui choisira une personnalité connue pour son intégrité morale et ses compétence car comme dit l’adage arabe : Al 3adlou Assassou al moulk.

 

Ce sage dosage et équilibre stable entre une monarchie parlementaire et exécutive est bénéfique pour notre pays , ces ministères de souvrainté resteront en dehors des velléités de la politique politicienne , car , malheureusement , notre classe politique n’a pas de vision à long et moyen terme  mais pratique la politique du court terme du jour le jour sauf celle , sporadiquement d « promettre la lune « lors des campagnes électorales : Mettre le pays entre les mains de ces gens là sans contre -pouvoir royal serait la porte ouverte au clientélisme , au népotisme , à la gabegie (dilapidation des deniers publics : CQFD) et finalement à la révolution : parmi les premières mesure de Mr Abbas el Fassi , comme premier ministre , était de nommer ses proches aux postes clés: on jamais bien servi , que par soit même comme dit la sagesse populaire française , et le peuple n’est pas dupe , ce qui explique le peu d’intérêts que revêt ces  élections pour le peuple comme le montre  le très bas taux de participation ..

 

Il faut s’atteler à combattre les maux de la société qui sont : l ‘ Ignorance , la Pauvreté et la Maladie :combattre l’ Ignorance et l’ éllitrisme qui frappe aussi bien la soit disant élite politique , qui voit dans les élections une aubaine et juteuse affaire pécunière .

mais prenons le temps de la réflexion et débat  nécessaires , car de ce nouvel contrat social , dépendra la pérennité  et la stabilité de la monarchie marocaine pour les décennies à venir et qui consiste à imprimer à la nouvelle constitution du pays , l’ensemble des droits et devoirs de tout un chacun , y compris ceux du monarque , tout en sauvegardons  ce qui fait l’identité et racines multiséculaires de notre  pays , qui fait du Maroc , pays confluent de différents affluents de cultures arabe , amazigh , juif , sahraoui , andalous , cultures méditerranéenne , cette cultures pluriel riche par ses différences ce qui fait la richesse de notre pays où la monarchie , très ancrée dans notre Histoire , est , et doit rester le ciment de notre Unité et le garant de cette identité plurielle , qui telle une mosaïque des pièces de Zellige dans la pure beauté de notre artisanat ne révèle son harmonie et sa beauté qu’une fois Unie sous les mains expertes du M3allam , il en est ainsi de notre Histoire et de notre Géographie .

zine al abidine BENSRHIR : HMI

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

le sabordage de l’école publique par Abraham Serfaty

Posté par abc10 le 11 juin 2017

Systemes Educatifs au Maroc:
Le sabordage de l’école publique.

Au nombre des principales impasses actuelles, il y a, d’abord, le secteur, vital, déterminant, de l’éducation nationale. En février 2000, le conseil des ministres, présidé par le roi, a adopté la charte de réforme de l’éducation nationale élaborée par une commission dirigée par le conseiller du roi, Meziane BelFqih. Il l’a adoptée comme « première priorité nationale après l’intégrité territoriale ». Depuis, rien n’a été fait. Rien!
Dès le milieu des années 1960 et, de façon déclarée et organisée, depuis la fin des années 1970, l’enseignement public a été volontairement sabordé, car il était devenu le haut lieu de la contestation radicale des lycéens, des étudiants, des enseignants. L’élite peut former ses enfants dans les écoles et lycées de la Mission culturelle française pour les diriger ensuite vers l’étranger; les classes moyennes peuvent peu ou prou se satisfaire des écoles privées; les enfants des pauvres, lorsqu’ils arrivent en faculté marocaine, sont destinés à devenir ces « diplômés chômeurs » dont personne ne sait que faire! Le taux d’analphabétisme, en forte régression au début de l’indépendance, n’a cessé d’augmenter depuis! »

‘‘Le Maroc, deux ans après’’,
Abraham SERFATY,
Le Monde du 29.10.01

Ce discours à été tenu par SERFATY il y a 17 ans.
Ce discours est un procès sans appel concernant 40 ou 50 ans de gestion post indépendance.
On risque, si rien n’est fait de façon sérieuse et patriotique, de répéter ce discours comme un disque rayé.

Voici ce que dit un rapport international en 2017:
فالمغرب في حاجة فعلية إلى “معجزة تعليمية”، ومشكل هؤلاء الشباب يعود في جزء كبير منه للنسيج الاقتصادي الذي يعجز عن خلق فرص الشغل، وأيضا هو نتيجة نظام تعليمي بجودة ضعيفة ولا يضمن تكافؤ الفرص. وحسب التقرير فالنظام التعليمي هو واحد من بين النظم التعليمية الأكثر تفاوتا في العالم، بل إن بعض التقارير المعتمدة تتحدث عن “شرخ تعليمي”، على اعتبار أن التلاميذ المغاربة يعيشون في عالمين تعليميين متوازيين، تتحكم فيهما القدرات المالية للأسر. وفي وقت يفترض أن تمثل المدرسة وسيلة للتطور الاجتماعي، فإنها على العكس من ذلك تنتج اللامساواة بسبب الأصول السوسيو-اقتصادية للآباء.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Nikefrair |
Soldeburberryk |
Mohamedidrissi1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires antiques
| Tvs02
| Rockabilly