Suprématie juive..par mon ami israélien Paul Doukhan

Posté par abc10 le 15 janvier 2021

SUPREMATIE JUIVE

Plus de 14 millions de personnes vivent entre le Jourdain et la mer Méditerranée, dont environ la moitié sont des juifs et la moitié des Palestiniens. Il est communément admis que la région est divisée en deux régimes distincts: À l’intérieur des frontières souveraines d’Israël – un régime démocratique permanent gouvernant environ 9 millions de personnes, tous citoyens israéliens. Dans les territoires occupés par Israël en 1967 – un régime militaire temporaire régnant sur quelque 5 millions de sujets palestiniens.

Est-ce vraiment le cas?

Cette distinction acceptée ignore les faits cruciaux: que cette réalité «temporaire» persiste depuis plus de 50 ans; que des centaines de milliers de colons juifs vivent dans plus de 280 colonies permanentes en Cisjordanie; et qu’Israël a annexé de jure Jérusalem-Est, et de facto annexé le reste de la Cisjordanie.

Plus important encore, cela obscurcit le fait que toute la zone est organisée selon un principe : faire progresser et perpétuer la suprématie d’un groupe – les juifs – sur un autre – les Palestiniens.

 

Cette politique est mise en œuvre par Engineering Space. Pour les Juifs, toute la zone est ouverte et contiguë (sauf Gaza).

Pour les Palestiniens, il est divisé en unités distinctes:

1 | Sur le territoire souverain d’Israël, les Palestiniens représentent environ 17% des citoyens de l’État. En tant que citoyens israéliens, certains droits leur sont accordés, mais ceux-ci ne sont pas égaux à ceux de leurs homologues juifs.

Pour les Palestiniens, il est divisé en unités distinctes:

2 | À Jérusalem-Est , qu’Israël a annexée en 1967, les quelque 350000 Palestiniens qui y vivent sont définis comme des résidents permanents d’Israël – un statut révocable qui leur permet de vivre et de travailler en Israël, de bénéficier des prestations sociales et de l’assurance maladie, et de voter aux élections municipales. élections, mais pas nationales.

Pour les Palestiniens, il est divisé en unités distinctes:

3 | En Cisjordanie , plus de 2,6 millions de Palestiniens vivent dans des dizaines d’enclaves déconnectées sous un régime militaire rigide et se voient refuser leurs droits politiques.

Pour les Palestiniens, il est divisé en unités distinctes:

4 | Dans la bande de Gaza , environ 2 millions de Palestiniens se voient également refuser leurs droits politiques. En 2005, Israël a retiré ses forces et démantelé ses colonies; en 2007, le Hamas a pris le contrôle. Depuis lors, Israël a maintenu Gaza sous blocus tout en contrôlant presque tous les aspects de la vie de l’extérieur.

 

Dans chacune de ces unités territoriales, Israël décide quels droits accorder aux Palestiniens. Aucun d’entre eux ne bénéficie des mêmes droits que les juifs.

Le régime utilise plusieurs méthodes pour promouvoir la suprématie juive:

Terre

Israël travaille à «judaïser» toute la région, traitant la terre comme une ressource principalement destinée à profiter à la population juive. Les communautés juives sont établies et développées, tandis que les Palestiniens sont dépossédés et enfermés dans de petites enclaves surpeuplées.

Depuis 1948, Israël a repris 90% des terres de son territoire souverain et construit des centaines de communautés juives, mais pas une pour les Palestiniens (à l’exception de plusieurs communautés construites pour concentrer la population bédouine , après les avoir dépossédées de la plupart de leurs droits de propriété ).

Terre

Depuis 1967, Israël a également mis en œuvre cette politique dans les Territoires occupés, dépossédant les Palestiniens de plus de 2 000 km 2 sous divers prétextes. En violation du droit international, il a construit plus de 280 colonies en Cisjordanie (y compris Jérusalem-Est ) pour plus de 600 000 citoyens juifs. Il a mis au point un système de planification distinct pour les Palestiniens, conçu principalement pour empêcher la construction et le développement, et n’a pas créé une seule nouvelle communauté palestinienne.

Citoyenneté et immigration

Les juifs vivant n’importe où dans le monde, leurs enfants et petits-enfants – et leurs conjoints – ont le droit d’immigrer en Israël et de recevoir la citoyenneté, même s’ils choisissent de vivre dans les territoires occupés.

Citoyenneté et immigration

Les Palestiniens qui vivent dans d’autres pays ne peuvent pas immigrer dans les zones contrôlées par Israël – même si eux, leurs parents ou leurs grands-parents y sont nés et y ont vécu. Leur seule option est d’épouser une personne qui détient déjà un statut dans ces domaines.

 

Les Palestiniens qui vivent dans une unité territoriale ont du mal à obtenir un statut dans une autre. Selon la loi israélienne, les Palestiniens des territoires occupés ne peuvent pas bénéficier d’un statut permanent en Israël ou à Jérusalem-Est même s’ils épousent des Israéliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Nikefrair |
Soldeburberryk |
Mohamedidrissi1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires antiques
| Tvs02
| Rockabilly