Ce que le renouveau et la Renaissance Juive doit à l’Islam par David J.Wasserstein

Posté par abc10 le 2 mars 2019

la tribu juive sioniste colonisant la Palestine et sa cohorte d’agents chrétiens sionistes surtout américains tirent les ficelles dans les coulisses des attaques ciblant l’Islam et les Musulmans dans les pays occidentaux il est utile de rappeler que sans l’Islam le Judaïsme et les Juifs auraient tout simplement disparu. Un article du site du Jewish Chronicle l’explique en détails. Ci-dessous sa traduction.
L’Islam A Sauvé Le Judaïsme

Qu’ont donc fait les Musulmans pour les Juifs ? David J. Wasserstein – 24/05/2012

L’Islam a sauvé le Judaïsme. C’est une affirmation impopulaire et dérangeante dans le monde moderne. Mais c’est une vérité historique. L’explication de cela est double. D’abord en 750 Après JC lors de la naissance du prophète Mohammad les Juifs et le Judaïsme étaient en voix d’extinction. Et ensuite l’arrivée de l’Islam les a sauvés leur offrant un nouvel environnement dans lequel non seulement ils ont survécu mais se sont épanouis établissant les fondations d’une prospérité culturelle juive à venir- ainsi que dans le monde chrétien – passant du monde médiéval au monde moderne.

Dés le 4ème siècle le Christianisme était devenu la religion dominante dans l’Empire Romain. L’un des aspects de ce succès s’était l’opposition aux autres religions dont le Judaïsme en même temps que la pratique des conversions des membres de ces religions parfois par la force au Christianisme. La plupart des témoignages dont nous disposons sur l’existence juive dans l’Empire Romain de cette époque sont constitués de témoignages de conversions.

D’importantes et permanentes réductions du nombre de Juifs par le biais de conversions entre le IVème et le VIIème siècle ont contribué à l’extinction du statut des droits de l’existence sociale et économique et de la vie religieuse et culturelle des Juifs partout dans l’empire romain.

D’importantes séries de lois ont privé les Juifs de leurs droits comme citoyens les ont empêché de respecter leurs obligations religieuses et les ont exclu da la société de leurs semblables.

Ceci s’est passé lors des siècles d’affrontements militaire et politique avec la Perse. Comme minuscule élément du monde chrétien, les Juifs n’auraient pas du être très touchés par ce vaste problème politique. Pourtant cela les a touché très sévèrement car l’Empire Perse à l’époque incluait Babylone – actuellement l’Irak- hébergeant la plus grande communauté juive du monde.

C’est là aussi que se trouvaient les plus grands centres de la vie intellectuelle juive. L’unique plus important ouvrage de créativité juive culturelle en plus de 3000 ans mis à part la Bible elle-même – le Talmud- est né à Babylone. Le combat entre la Perse et Byzance à cette époque a conduit à une séparation de plus en plus nette entre les Juifs vivant sous domination byzantine et la loi chrétienne et ceux vivant sous domination perse.

Mis à part cela les Juifs qui vivaient sous domination chrétienne semblent avoir perdu la connaissance de leurs propres langues culturelles spécifiques – l’Hébreu et l’Araméen – au profit du Latin et du Grec utilisés comme langues locales non juives. Par conséquent ceci implique qu’ils n’avaient plus non plus accès aux œuvres littéraires principales de la culture juive – la Torah, la Mishna les poèmes midrashiques et même la liturgie.

La perte de la force unificatrice que constituait la langue – et la littérature qui lui était associée – était une étape majeure vers l’assimilation et la disparition. Dans ces circonstances, alors que les contacts avec le seul endroit où la vie culturelle juive continuait de prospérer – Babylone – à cause du conflit avec la Perse disparaissaient la vie juive dans le monde chrétien de la fin de l’Antiquité n’était pas seulement un pâle reflet de ce qu’elle avait été 3 ou 4 siècles avant.

Elle était condamnée.

Si l’Islam n’était pas survenu le conflit avec la Perse aurait continué. La séparation entre le Judaïsme occidental celui du monde chrétien et celui de Mésopotamie se serait intensifié. Le Judaïsme à L’Ouest aurait décliné jusqu’à disparaître dans certains endroits. Et le Judaïsme à l’Est serait devenu juste un autre culte oriental.

Mais tout ceci a été empêché par l’arrivée de l’Islam. Les conquêtes islamiques du VIIème siècle ont changé le monde et l’ont fait avec des effets décisifs de grande envergure et permanents pour les Juifs.

En l’espace d’un siècle depuis la mort de Mohammad en 632 les armées musulmanes ont conquis presque tout les parties du monde où les Juifs vivaient de l’Espagne vers l’Est à travers l’Afrique du Nord et le Moyen Orient aussi loin que la frontière Est de l’Iran et au-delà. Pratiquement tous les Juifs du monde étaient sous gouvernance de l’Islam. Cette nouvelle situation a transformé la vie juive. Leur sort a changé en terme léga, démographique social, religieux, politique, géographique, économique, linguistique, et culturel – tout cela pour le meilleur.

Le changement politique s’est fait parallèlement au statut légal de la population juive : bien que ce ne soit pas toujours évident de déterminer ce qui s’est passé lors des conquêtes musulmanes une chose est sûre le résultat de la conquête c’était principalement de faire des Juifs des citoyens de deuxième classe.

Ceci ne doit pas être mal interprété : être un citoyen de deuxième classe était une bien meilleure chose que de ne pas être du tout considéré comme citoyen. Pour la plupart des Juifs la citoyenneté représentait un progrès majeur. Dans l’Espagne visigothe par exemple peut avant la conquête musulmane en 711 les enfants des Juifs leur avaient été retirés et convertis par la force au Christianisme et eux-mêmes avaient été réduits en esclavage.

Dans les sociétés islamiques en développement pendant les périodes classiques et médiévales être Juif cela impliquait d’appartenir à une catégorie définie par la loi avoir certains droits et certaines protections parallèlement à différentes obligations.

Ces droits et obligations n’étaient pas si étendues ni si généreuses que ceux dont bénéficiaient les musulmans et les obligations étaient plus importantes mais pour ces quelques premiers siècles les Musulmans eux -mêmes étaient une minorité et pratiquement les différences n’étaient pas si grandes.

A côté de cette quasi égalité légale il y a eu celle sociale et économique. Les Juifs n’étaient pas confinés dans des ghettos ni littéralement parlant ni en terme d’activité économique. Les sociétés de l’Islam étaient en fait des sociétés ouvertes. En termes religieux aussi les Juifs ont bénéficié d’une liberté quasi-totale. Ils n’ont pas construit beaucoup de synagogues – en théorie- et ils ne montraient pas trop en public leur foi mais il n’y avait pas de restriction réelle dans la pratique de leur religion. En même temps que l’autonomie légale ils bénéficiaient d’une représentation formelle via des dirigeants de leur choix devant les autorités de l’état. Aussi imparfait et pas si rose que cela c’était au moins la norme en vigueur.

L’unité politique apporté par le nouvel Empire Mondial Islamique n’a pas duré mais il a crée une vaste civilisation mondiale islamique identique à la civilisation chrétienne qu’il a remplacée. Au sein de cette immense zone les Juifs ont vécu et largement bénéficié de statuts et droits identiques partout. Ils pouvaient se déplacer maintenir des contacts et développer leur identité de Juifs. Une nouvelle vaste expansion commerciale à partir du IXème siècle a favorisé les contacts entre les Juifs espagnols – comme les Musulmans – avec les Juifs et Musulmans même ceux de l’Inde.

Tout ceci a été encouragé par un développement encore plus crucial. Un grand nombre de personnes dans le nouveau monde musulman ont adopté la langue des Arabes musulmans. L’Arabe est devenu progressivement la langue principale de cette vaste zone excluant pratiquement les autres. Le Grec et le Syriaque l’Araméen et le Copte et le Latin toutes se sont éteintes remplacées par l’Arabe. Le Perse lui-même a régressé pour réapparaître plus tard largement influencé par l’Arabe.

Les Juifs ont adopté l’Arabe très rapidement. Au début du Xème siècle seulement 300 ans après les conquêtes, Sa’adya Gaon, a traduit la Bible en Arabe. La traduction de la Bible est un vaste chantier qui n’est entrepris que s’il y en a besoin. Aux environs de l’an 900 les Juifs avaient largement abandonné d’autres langues et utilisaient l’Arabe.

Le changement de langue a à son tour mis les Juifs en contact avec des développements culturels plus vastes. A partir du Xème siècle le résultat cela a été une coopération culturelle étonnante. Les juifs du monde musulman ont développé une culture entièrement nouvelle différente de celle d’avant l’Islam en terme de langage de formes culturelles d’influences et de pratiques. Au lieu d’être essentiellement préoccupés par la religion la nouvelle culture juive du monde islamique comme celle de ses voisins mélangeait le religieux et le séculier à des niveaux très élevés. Le contraste à la fois avec le passé et l’Europe médiévale chrétienne était énorme.

Comme leurs voisins ces Juifs écrivaient en Arabe pour partie et dans une forme judéo arabe aussi. L’utilisation de l’Arabe les a rapprochés des Arabes. Mais l’utilisation d’une forme spécifique judéo arabe a maintenu une séparation entre Juifs et Musulmans. Les sujets sur lesquels écrivaient les Juifs étaient pour l’essentiel nouveaux de même que les formes employées empruntées aux Musulmans et développées en tandem avec l’essor de l’Islam arabe.

De même à cette époque là l’Hébreu a été réactivé comme langue littéraire de haut niveau en parallèle avec l’utilisation chez les Musulmans d’un Arabe de haut niveau à des fins identiques. En même temps que son utilisation en poésie et prose artistique l’écriture séculière sous toutes ses formes en Hébreu et en Judéo Arabe s’est développée parfois de haute qualité.

La plupart des meilleures poésies en Hébreu écrites depuis la Bible viennent de cette période. Sa’adya Gaon, Solomon Ibn Gabirol, Ibn Ezra (Moses and Abraham), Maimonides, Yehuda Halevi, Yehudah al-Harizi, Samuel ha-Nagid, et bien d’autres encore tous ces noms bien connus de nos jours appartiennent au meilleur de la littérature et œuvre culturelle juive.

Où tous ces Juifs ont-ils produit tout ceci ? Quand eux et leurs voisins sont-ils parvenus à ce mode symbiotique du vivre ensemble ? Les Juifs l’ont fait dans un certain nombre de centres d’excellence. Le plus connu de tous est l’Espagne islamique où il y eu un authentique Age d’Or juif parallèlement à une vague d’épanouissement culturel parmi la population musulmane.

L’exemple espagnol montre un modèle plus général de ce qui s’est passé aussi dans l’Espagne islamique – des vagues de prospérité culturelle juive en parallèle avec des vagues de prospérité culturelle parmi les Musulmans – typique d’un modèle étendu dans l’Islam arabe. A Bagdad, entre le Xème et le XIIème siècle, au Qayrawan (en Afrique du Nord) entre le IXème et le XIème siècles, au Caire entre le Xème et le XIIème siècles et ailleurs l’épanouissement puis le déclin des centres culturels de l’Islam à eu tendance à se refléter dans l’épanouissement et le déclin de l’activité juive culturelle aux mêmes endroits.

Cela n’était pas une coïncidence et ce n’était pas non plus la résultante d’un patronage libéral éclairé des dirigeants musulmans. C’était la conséquence d’un certain nombre de traits de ces sociétés plus profonds ,social et culturel, légal et économique, linguistique et politique, qui ensemble ont permis et effectivement encouragé les Juifs du monde islamique à créer une nouvelle sub culture au sein de la haute civilisation de l’époque.

Cela n’a pas duré éternellement la période de symbiose culturelle réussie entre Juifs et Musulmans arabes au moyen Age s’est achevée aux environs de l’an 1300. En réalité elle avait atteint ce point déjà plus tôt avec le déclin relatif général de l’importance et de la vitalité de la culture arabe à la fois en lien avec les cultures européennes occidentales et en lien avec d’autres formes de cultures au sein de l’Islam même perse et turc.

La prospérité culturelle juive au Moyen Age a fonctionné pour une grande part au sein de la prospérité culturelle arabo musulmane (et jusqu’à un certain point de la prospérité politique) Quand la culture arabo musulmane était en plein épanouissement il en allait de même de celle des Juifs quand la culture arabo musulmane a décliné celle des Juifs aussi.

Dans le cas des Juifs cependant le capital culturel ainsi créé a aussi servi comme terreau pour un développement ailleurs – dans l’Espagne chrétienne et plus généralement dans le monde chrétien.

Le monde islamique n’a certainement pas été la seule source d’inspiration pour la renaissance culturelle juive qui s’est produite plus tard dans l’Europe chrétienne mais il a certainement contribué majoritairement à ce développement. On ne peut pas sous estimer sa signification.

http://www.planetenonviolence.org

Publié dans Non classé | 5 Commentaires »

Contre la criminalisation de l’antisionisme

Posté par abc10 le 2 mars 2019

Contre la criminalisation de l’antisionisme

Voici la pétition sous forme de lettre adressée au Président de la République française, que le quotidien
« Libération » vient de rendre publique.
Je la soutiens et la signe.

Monsieur le Président, vous avez récemment déclaré votre intention de criminaliser l’antisionisme. Vous avez fait cette déclaration après en avoir discuté au téléphone avec Benyamin Netanyahu, juste avant de vous rendre au dîner du Crif.

Monsieur le Président, vous n’êtes pas sans savoir que la Constitution de la République énonce en son article 4 que « la loi garantit les expressions pluralistes des opinions ». Or, l’antisionisme est une opinion, un courant de pensée né parmi les juifs européens au moment où le nationalisme juif prenait son essor. Il s’oppose à l’idéologie sioniste qui préconisait (et préconise toujours) l’installation des juifs du monde en Palestine, aujourd’hui Israël. L’argument essentiel de l’antisionisme était (et est toujours) que la Palestine n’a jamais été une terre vide d’habitants qu’un « peuple sans terre » serait libre de coloniser du fait de la promesse divine qui lui en aurait été donnée, mais un pays peuplé par des habitants bien réels pour lesquels le sionisme allait bientôt être synonyme d’exode, de spoliation et de négation de tous leurs droits. Les antisionistes étaient, et sont toujours, des anticolonialistes. Leur interdire de s’exprimer en prenant prétexte du fait que des racistes se servent de cette appellation pour camoufler leur antisémitisme est absurde.

Monsieur le Président, nous tenons à ce que les Français juifs puissent rester en France, qu’ils s’y sentent en sécurité, et que leur liberté d’expression et de pensée y soit respectée dans sa pluralité. L’ignominie des actes antisémites qui se multiplient ravive le traumatisme et l’effroi de la violence inouïe dont leurs parents ont eu à souffrir de la part d’un État français et d’une société française qui ont largement collaboré avec leurs bourreaux. Nous attendons donc de vous que vous déployiez d’importants moyens d’éducation, et que les auteurs de ces actes soient sévèrement punis. Mais nous ne voulons certainement pas que vous livriez les juifs de France et leur mémoire à l’extrême droite israélienne, comme vous le faites en affichant ostensiblement votre proximité avec le sinistre « Bibi » et ses amis français.

C’est pourquoi nous tenons à vous faire savoir que nous sommes antisionistes, ou que certains de nos meilleurs amis se déclarent comme tels. Nous éprouvons du respect et de l’admiration pour ces militants des droits humains et du droit international qui, en France, en Israël et partout dans le monde, luttent courageusement et dénoncent les exactions intolérables que les sionistes les plus acharnés font subir aux Palestiniens. Beaucoup de ces militants se disent antisionistes car le sionisme a prouvé que lorsque sa logique colonisatrice est poussée à l’extrême, comme c’est le cas aujourd’hui, il n’est bon ni pour les juifs du monde, ni pour les Israéliens, ni pour les Palestiniens.

Monsieur le Président, nous sommes des citoyens français respectueux des lois de la République, mais si vous faites adopter une loi contre l’antisionisme, ou si vous adoptez officiellement une définition erronée de l’antisionisme qui permettrait de légiférer contre lui, sachez que nous enfreindrons cette loi inique par nos propos, par nos écrits, par nos œuvres artistiques et par nos actes de solidarité. Et si vous tenez à nous poursuivre, à nous faire taire, ou même à nous embastiller pour cela, eh bien, vous pourrez venir nous chercher.

Premiers signataires :
Gilbert Achcar universitaire
Gil Anidjar professeur
Ariella Azoulay universitaire
Taysir Batniji artiste plasticien
Sophie Bessis historienne
JeanJacques Birgé compositeur
Simone Bitton cinéaste
Laurent Bloch informaticien
Rony Brauman médecin
François Burgat politologue
Jean-Louis Comolli cinéaste
Sonia Dayan Herzbrun sociologue
Ivar Ekeland universitaire
Mireille Fanon-Mendès France experte ONU
Naomi Fink professeure agrégée d’hébreu
Jean-Michel Frodon critique et enseignant
JeanLuc Godard cinéaste
Alain Gresh journaliste
Eric Hazan éditeur
Christiane Hessel militante et veuve de Stéphane Hessel
Nancy Huston écrivaine
Abdellatif Laâbi écrivain
Farouk Mardam-Bey éditeur
Gustave Massiah économiste
Anne-Marie Miéville cinéaste
Marie-José Mondzain philosophe
Ernest PignonErnest artiste plasticien
Elias Sanbar écrivain, diplomate
Michèle Sibony enseignante retraitée
Eyal Sivan cinéaste
Elia Suleiman cinéaste
Françoise Vergès politologue

Liste complète des signataires disponible sur https://bit.ly/2BTE43k

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Lettre du prisonnier politique Nasser Zefzafi au Hirak et révoltes des algériens

Posté par abc10 le 26 février 2019

Justice et dignité en Afrique du Nord!
Du mouvement de contestation sociale mené par le Hirak au Maroc en 2017-18, à la contestation politique actuelle en Algérie.

Lettre de Nasser Zafzafi, leader du Hirak, prisonnier politique au Maroc, s’adressant au peuple algérien.

« Nous tenons à vous féliciter, vous braves Algériens et Algériennes, et féliciter votre mouvement populaire. Nous saluons votre attachement à l’approche pacifique comme l’unique option pour faire accomplir vos revendications légitimes, et votre refus du cinquième mandat, qui a poussé le pays du million et demi de martyrs pour en arriver là, oppression, asservissement et autoritarisme, cela atteste votre conscience et votre compréhension profonde de la politique de votre makhzen. Sachez, vous descendants Abdelkader El Jazairi, que même si la politique frontalière tient à nous séparer, nous demeurerons un seul peuple et une seule nation, nous partageons les mêmes préoccupations et difficultés et nous ne recherchons qu’à promouvoir l’intérêt de nos peuples, et nos pays pour lesquels nos aïeuls se sont battus.

Pour préserver l’intégrité de votre mouvement de toute pénétration étrangère et de l’exploitation, tachez de rejeter les officines politiques, qui règlent leurs comptes politiques sur le dos de vos tragédies et de vos souffrances. Inévitablement, vous triompherez, tôt ou tard, du cinquième mandat brigué par un président, à moitié mort, qui vous oppresse, et de tous les injustes et despotes qui cherchent à vous gouverner par la force. Soyez certains que votre makhzen suivra les mêmes manières que notre makhzen, en terme d’enlèvements, d’arrestations, d’assassinats et de fabrication de charges, de même, il vous accusera de servir des agendas étrangers, mais par la fermeté, la détermination et la volonté, vous triompherez et le Dieu Tout-Puissant vous appuiera.
Je prie le Tout-Puissant de sauver votre pays des officines politiques et du pharaonisme des Généraux. C’est certain, par la grâce de Dieu, l’Algérie que vous aimez libre reviendra un jour, une Algérie qui peut accueillir tout le monde.

Que vous viviez et que ne vivent ceux qui vous trahissent, enfants pays du million et demi de martyrs. »

Traduction de Rachid Oufkir

La lettre originale :

من المعتقل السياسي ناصر الزفزافي الى الشعب الجزائري العظيم .
نبارك لكم أيها الجزائريون الاحرار و الجزائريات الحرائر حراككم الشعبي ، و نحييكم على تمسككم بنهج السلمية كخيار لتحقيق مطالبكم المشروعة ، و ما رفضكم للعهدة الخامسة التي أوصلت بلد المليون و نصف المليون شهيد الى ما وصل إليه اليوم من ظلم و استعباد و سلطوية لدليل على وعيكم و فهمكم العميق لسياسة مخزنكم ، و لتعلموا يا أحفاد عبد القادر الجزائري العظيم أنه حتى لو فصلت بيننا سياسة الحدود سنبقى شعب واحد و أمة واحدة نتقاسم نفس الهموم و الصعاب و لا نبتغي إلا مصلحة شعوبنا و أوطاننا التي حارب من أجلها أجدادنا .
و حفاظا على نزاهة حراككم من أي اختراق و استغلال لابد من رفض الدكاكين السياسية التي تصفي حساباتها السياسية على ظهر مآسيكم و معاناتكم ، و لا محالة أنكم ستنتصرون إن عاجلا أم آجلا على العهدة الخامسة التي يقودها رئيس شبه ميت جاثم على صدوركم ، و على كل ظالم و مستبد يسعى الى حكمكم بالقوة ، و لتتأكدوا أن مخزنكم سينهج نفس اسلوب مخزننا من اختطافات و اعتقالات و اغتيالات و تلفيق للتهم كما أنه سيتهمكم بخدمة أجندات خارجية ، لكن بالصمود و العزيمة و الإرادة ستنتصرون و سينصر الله جل جلاله نضالاتكم ، و إني أسأله تعالى أن يحفظ وطنكم من شر الدكاكين و فرعونية الجنرالات ، و يقينا إن شاء الله تعالى ستعود الجزائر التي تحبونها حرة ، جزائر تتسع للجميع .
عشتم و لا عاش من خانكم يا أبناء بلد المليون و نصف المليون شهيد

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

Email à Mr le Premier Ministre français .

Posté par abc10 le 26 février 2019

Bonjour Monsieur le premier ministre ,

La France et les pays de l’UE se sont réunis avec les pays arabes avant hier , à Sharm Sheikh en Egypte.

Dans ce pays où il y a 60.000 prisonniers politiques et où ,pas plus tard que la semaine dernière on a exécuté 15 jeunes opposants du Général Al Sissi , pays dont le pouvoir est issu d’un Coup d’Etat , et où le président légitime et son gouvernement sont en prison..

On sait que certains hommes politiques ont la conscience en hibérnation en dehors des périodes électorale ,ils ont aussi les mains sales pour l’argent qu’ils en tirent des affaires avec les pires ennemis de la démocratie.

De quels Droits de l’Homme nous parle l’Europe ,Macron en tête.

Honte sur vous !

Zine BENSRHIR

 

Salé-Caen , le 26 février 2019  ;

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

De quels Droits de l’Homme nous parle l’Europe

Posté par abc10 le 26 février 2019

L’Europe et les pays arabes se sont réunis hier 24 février à Sharm Sheikh en Egypte.

l’Union Européenne ,chantre des Droits de l’Homme a accepté cette réunion dans ce pays où il y a 65.000 prisonniers d’opinion et où ,pas plus tard que la semaine dernière ,on a exécuté 15 jeunes opposants du Général Al Sissi .pays dont le pouvoir est issu d’un coup d’Etat et où le président légitime et son gouvernement croupissent en prison.

Alors de quels Droits de l’homme nous parle l’Europe ?

Salé-Caen ,le 26 février 2019 ;

Publié dans Non classé | 23 Commentaires »

Israël réclamerait des milliards au Maroc ,pour soit-disant l’indemnisation des juifs marocains..

Posté par abc10 le 25 février 2019

Israël réclamerait des milliards au Maroc ,et au autres pays arabes ,pour soit disant indemnisation pour l’expulsion des juifs marocains: c’est une propagande dénuée de fondement..au Maroc par exemple ,les services secrets sionistes ont montés des opérations de sabotages contre des commerçants juifs ,ils ont poussés les juifs marocains à un exil forcé ,ils ont aussi fait coulés un navire avec une quarentaine de candidats à l’émigration au large du détroit de Gibraltar, suite à quoi ils ont fait une compagne de press ,notamment au USA et l’ONU ,pour pousser le Roi Hassan2 à laisser partir ses sujets Juifs..

Quand ils sont arrivés en Israël ,les juifs marocains ont subi le racisme virulent des ashkinazes ,ils ont fait de grandes manifestations dans les villes ou ils ont été relégués dans les bidonvilles ,ils ont réclamé leur réapatriment au Maroc ,mais Israël leur a réclamé le prix fort,ils n’avaient pas les moyens ,beaucoup de juif marocain ont choisi le Canada et la France Plutôt qu’Israël quand ils ont entendu du traitement subis par leur coreligionnaires.

Donc ,il ne faut accorder aucun crédit à ce « fake news » sioniste.

Publié dans Non classé | 9 Commentaires »

إبنة الداعية و المفكر الإسلامي طارق السويدان ترد ردا يشفي الصدر على مكفريها السعود و الدواعش

Posté par abc10 le 25 février 2019

لا زالت ميسون السويدان ابنة الداعية والمفكر الإسلامي الكويتي طارق السويدان تثير الجدل، خصوصا بعد أخر تغريدة لها على التويتر؛ ”تهت في شوارع مكة أبحث عن الله، ولم أجده في الحرم“، حيث تم تكفيرها من قبل رواد مواقع التواصل الاجتماعي.

وأثارت تغريدتها غضب عدد كبير من المغردين الخليجيين، فانهالوا على أبيها بالشتائم بخصوص ما قالته ابنته، واعتبروه مسؤول على تصرفاتها.

من جهتها ردت ميسون على منتقديها عبر تغريدات في حسابها الشخصي على التويتر قائلة :

”- أتظنونني سأسكت عنكم؟؟ لا والله لن أسكت… لم أتمسّك بديني كل هذه السنين في الغرب حتى يأتي «المسلمون» ليسلبوني إياه، لقد عدنا والله إلى الجاهلية، أنتم تعذّبون المسلمين بالشتم حتى تخرجوهم من دينهم، وأنا والله لن أخرج من دين الله ولو كره المكفرون.
هذا الدين الذي تدافعون عنه ليس بديني هذا صحيح، أنا ديني الإسلام والرحمة وأنتم دينكم التكفير والنَّقمة.

- لم أذهب إلى مكة لأرى من يدَّعي أنَّه يمثِّل الدين يضرب أرجل النساء بالعصا ويهشّهن كالغنم، أنا لست بعيراً بيد راعٍ أنا إنسانة جاءت لتقلى ربها.
لم أذهب إلى مكة كي أرى متاجر إسرائيل على بُعد خطوات من بيت الله الحرام.
لم أذهب إلى مكة لأرى ألاف الفقراء المساكين يقفون بين يدي الله بأثوابهم البالية فيجبرهم الإمام أن يدعوا للملوك والسلاطين الذين لا يصلّون أصلاً.
لم أذهب إلى مكة ليبكي قلبي ما فعلتموه بهذه المدينة الطاهرة، بالمسجد الحرام.
ذهبت إليها بحثاً عن الله فلم أجدْه عندكم، نعم ما وجدته إلا بقلبي
لو أنّي بحثت عن الله في مكّة، أو في مذهبكم العنيف لكَفرتُ من زمان، هذا صحيح، فالحمد لله أنّي لم أبحث عنه إلا بقلبي.

- إن لم يسعنا الإسلام جميعاً فاذهبوا أنتم، أنا هنا في رحاب الله باقية، مسلمة أنا لن أتخلّى عن ديني ولو قاتلتموني عليه بالسلاح.

- أنتم قتلتم الحلّاج، أنتم قتلتم الروحانية في مكة.
أنتم قتلتم الله في قلوب النا.
أنتم شوّهتم دين الله ألا شاهت وجوهكم.

- مَن كان يعبد محمد بن عبد الله فإنّه قد مات، ومَن كان يعبد الله فإن الله حيٌّ لا يموت.
أحدٌ أحدْ، ربُّ المكَفِّرِ شيخُهُ، رب المكفِّرِ سيفُهُ، وأنا إلهي ليس يسكن في جمادٍ أو جسدٍ، أَحدٌ أحَدْ، أحَدٌ أحَدْ.

إن تضعوا حجر التكفير على صدري فلا أقول إلا: أحدٌ أحدْ، أنا ما وجدتُك في بلدْ، أنا ما وجدتك في جسدْ، أنا ما وجدتك في سوى قلبٍ لغيرك ما سجدْ.

أَحدٌ أحَدْ، أحَدٌ أحَدْ، ربُّ المُكفِّرِ قاتلٌ، ربُّ المكفِّر مُستَبِدْ، وأنا إلهي في فؤادي ليس يقتلُهُ أحَدْ.“

#أجمل_ما_قرأت_من_رد ❤

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’Antisémitisme n’est pas le racisme le plus virulent mais le plus manipulé..

Posté par abc10 le 21 février 2019

Excellente interview
L’antisémitisme n’est pas le racisme le plus virulent mais le plus manipulé

Michèle Sibony de l’UJFP l’union juive Française pour la paix

Etat d’Exception : une inscription « Juden » sur la vitrine d’une boutique Bagelstein, des tags de croix gammées sur les portraits de Simone Weil, la dégradation du lieu de mémoire d’Ilan Halimi… Quelle est ta lecture des actes antisémites des derniers jours ?
Michèle Sibony : ces actes sont bien sûr insupportables et toute la difficulté est de les voir pour ce qu’ils sont, indépendamment de la manipulation outrancière dont ils font l’objet. Ces actes réveillent une anxiété liée à la diffusion et à la normalisation de l’antisémitisme au sein de la société. Que l’on puisse aujourd’hui écrire « Juden » sur une vitrine a quelque chose d’effrayant.
Le problème face à de tels actes, c’est le double écran que constitue leur instrumentalisation ; un écran qui aveugle aussi bien ceux qui voient dans ces actes la résurgence du nazisme, que ceux qui ne voient que leur instrumentalisation. Notre capacité de regarder et d’analyser ces faits pour ce qu’ils sont est mise à mal par ce double écran.
Ces actes surviennent dans un contexte social très particulier et son utilisés politiquement pour discréditer les « gilets jaunes » et dire à la population que c’est à cause des juifs qu’on va brimer ce mouvement. Des actes tout aussi racistes visent de manière régulière des lieux de culte musulmans, par exemple, sans bénéficier du même écho médiatique.
Le Monde – 19 février 2019
Dans ce contexte de fortes contestations populaires justement, l’instrumentalisation politique de l’antisémitisme vise-t-elle à discréditer les contestataires ?
Nous sommes aujourd’hui face à un pouvoir et des organisations politiques extrêmement cyniques, qui utilisent les juifs sans aucun scrupule au service de leur agenda politique. Pareille manipulation renforce bien entendu l’antisémitisme, qui viendra à son tour renforcer cette logique perverse et donnera de nouveau l’occasion à la classe politique de manipuler l’antisémitisme. C’est infernal.
Ce cynisme je le qualifie pour ma part d’antisémite, car cette amplification énorme des actes antisémites joue contre les juifs. Je pense que tout le monde voit cela et le comprend. La manipulation politique à laquelle nous assistons montre l’absence totale de réflexion stratégique sur cette question.
Un appel à manifester a été signé par toutes les formations politiques parlementaires (à l’exception du RN). Que révèle selon toi cette unanimité politique contre l’antisémitisme ?
Il y a certainement plusieurs éléments de réponse. D’un côté, il y a ceux qui ont intérêt à opérer une manipulation politique des derniers actes antisémites. Il y a aussi ceux qui ont peur de ne pas en être par crainte d’être à leur tour traités d’antisémites. Et il y a tous ceux qui en ont marre des « gilets jaunes » et qui acceptent cette manipulation comme diversion.
Les personnes qui acceptent d’entrer dans cette combine et de mettre les juifs au cœur des enjeux sociaux du moment sont soit racistes, ou bien se font les complices de ce racisme. Comme nous l’avons écrit dans un communiqué de l’UJFP : « Placer les juifs au cœur de la division sociale, c’est le rôle historique de l’extrême droite qu’assument aujourd’hui sans complexe les soutiens de Macron. Tous ceux qui reprennent cet agenda à leur compte font rigoureusement preuve d’antisémitisme. »
Mettre ainsi les juifs au cœur des enjeux sociaux en dit long sur l’inconscient français sur les juifs et sur l’inconscient politique sur les juifs. C’est terrible.
Ce n’est que tardivement que la FI a été intégrée dans la liste des organisations signataires. Pourquoi avoir voulu mettre (momentanément) la FI à l’écart ?
A mon avis, on reproche à la FI de ne pas être assez pro-sionistes. Le problème c’est que la FI accepte les termes de la manipulation et participe au rassemblement. Les Insoumis auraient pu tout aussi bien initier un autre appel et marquer leur désapprobation de la manipulation politique en cours. Un tel suivisme me laisse perplexe.
En 2018, une même unanimité s’était manifestée après le meurtre de Mireille Knoll. Toute la classe politique avait répondu à l’appel lancé par le Crif. Cette fois l’initiative vient de la classe politique et non du Crif, pourquoi ?
J’aimerais déjà rappeler que presque un an après le meurtre abject de cette octogénaire, le mobile antisémite n’a pas été prouvé. Avec le recul, on mesure tout l’emballement médiatique qui avait entouré cette mort. Aujourd’hui, c’est effectivement la classe politique et non plus le Crif, qui est à l’initiative. La réaction politique a été immédiate et c’est peut-être la raison qui explique que le Crif n’ait pas eu besoin d’en faire plus.
Dans un communiqué collectif qui rassemble plusieurs signataires, dont l’UJFP, il est écrit que « L’antisémitisme est une affaire bien trop grave pour la laisser à celles et ceux qui, jour après jour, s’emploient à stigmatiser et à réprimer les minorités ». Pourrais-tu développer cette idée ?
Nous nous plaçons en contrepoint de toutes les forces qui saturent l’espace avec l’antisémitisme. La disproportion qu’il y a avec les autres manifestations de racisme est effrayante. Par exemple, il n’y a qu’à voir la couverture médiatique accordée à l’altercation dont a été l’objet Alain Finkielkraut et la comparer avec celle quasi inexistante accordée à des actes de violence raciste pourtant fréquents.
C’est la raison pour laquelle il nous parait nécessaire, à nous les forces de l’antiracisme politique, de poser sur la table toutes les manifestations de racisme et de ne pas trier en fonction des victimes ou des auteurs. Les crimes policiers et l’impunité judiciaire dont ils bénéficient, une femme en hijabattaquée au cutter dans le métro, ce sont des manifestations de racisme tout aussi graves que des agressions antisémites. Notre volonté et de nous battre tous ensemble et de la même manière contre tous ces phénomènes.
Une vue d’ensemble nous montre ainsi que l’antisémitisme n’est pas le racisme le plus virulent mais celui qui est de loin le plus manipulé. Cette position que l’on peut qualifier de « judéophile » de la classe politique est constitutive du racisme institutionnel. Cela soulage les institutions de l’Etat et leur permet de se poser en arbitres, en défenseurs du droit.
C’est la raison pour laquelle vous organisez de votre côté votre propre rassemblement à Paris ?
Se décaler de l’initiative des 14 formations politiques dont on a parlé, c’est à la fois un acte politique et social. C’est marquer notre refus de parler des actes antisémites de la manière dont elles veulent en parler. Ceux qui sont en capacité de faire ce décalage, ceux qui en ont besoin, ce sont les populations racisées. D’abord parce qu’on leur fait porter le chapeau en permanence. Ensuite parce qu’elles sont victimes de choses que l’on passe le plus souvent sous silence.
Nous appelons à manifester pour dire que les vrais antiracistes, c’est nous. C’est nous qui luttons contre toutes les manifestations de racisme, y compris dans ses dimensions structurelles. La manifestation des 14 partis n’est pas une manifestation contre l’antisémitisme. Ils ne font qu’instrumentaliser et renforcer cette forme spécifique de racisme.
En prenant nos distances avec l’initiative des 14 partis, nous souhaitons leur montrer aussi que leur politique sociale est racialisée. En utilisant les juifs et l’antisémitisme, ils mettent la question raciale au service de leur agenda politique. Du coup, les divisions qu’ils provoquent ne se font pas seulement sur le terrain social, mais sur des bases raciales. C’est en cela que leur logique est dangereuse.
Propos recueillis par Rafik Chekkat.
Publié par :

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Exhortations aux riches ,aux nantis et aux gouvernants du Maroc de donner pour la Patrie ..par Aziz Yahya Mouhajir

Posté par abc10 le 20 février 2019

هناك حديث وإشادة داخل مواقع التواصل الإجتماعي و المواقع الإلكترونية بخصوص تبرع سيدة من سطات بمبلغ مليار ومائتين مليون لبناء ثانوية تعليمية ، وهي أشياء جميلة أن نصل لمرحلة مساهمة كبار أغنياء البلد في المساهمة في بناء مدارس وثانويات وجامعات وقبل ذلك بناء مستوصفات ومستشفيات تستقبل ألاف المرضى الذين يئنون ويتألمون بل هناك من نخر الدود أجسادهم ،ويجب أن يعطي الحاكمون القدوة بذلك ، فما ضر الحاكم أن قلص الميزانية السنوية المخصصة التي تصل إلى 267 مليارا و 510 مليونا سنويا إلى مائة مليار وخصص المبلغ الباقي أي مايعادل 167 مليارا لبناء مستشفيات ومرافق صحية وإجتماعية خصوصا وأن يرفع شعار ملك الفقراء برغم تحوزه لثروة خيالية وضخمة جعلته في مصاف الأغنياء ليس على المستوى العربي و الإفريقي بل العالمي ، كذلك أن يخصص وزير الفلاحة وكبار المحتكرين لقطاع المحروقات الأرباح التي حصلوا عليها بشكل غير أخلاقي بعد إتخاذ حكومة بنشيطان لقرار تحرير أسعار المحروقات إلى 17 مليارا درهما كذلك لبناء المستوصفات و المستشفيات و المرافق الإجتماعية الضرورية من دور شباب ومراكز تكوين مهني للتعليم الشباب مهن تخرجه من التسكع في الشوارع وتعاطي المخدرات وإقتراف الجرائم ، كذلك أن يتبرع مستشارو الملك ورئيس كتابته الخاصة وكبار الأطر الأمنية و العسكرية و الإستخباراتية بملايير من الدراهم التي توجد في حوزتهم ، في تلك اللحظة التاريخية المستحيلة أو إذا جرت ستعتبر معجزة تفوق في ووقعها خاتم سليمان وعصا موسى التي شقت البحر ، ستكون عصا المخزن التي خصصت لحدود الأن في شق ظهور المعطلين و المحتجين إلى العصا التي سمعنا عنها في صغارنا بأنها خرجت من الفردوس .

texte du frère Mouhajir Yahya Aziz

Publié dans Non classé | 21 Commentaires »

un grand merci à l’UJFP(*) qui s’oppose en tant qu’association juive au projet de loi libertecide

Posté par abc10 le 18 février 2019

Vous êtes la preuve qu’il ne faut pas jeter l’anathème sur tout le peuple juif..Ceux qui soutiennent inconditionnellement Israël ,provoquent sans le savoir l’Antisémitisme , Vous Mesdames Messieurs juifs antisionistes vous provoquez à la fraternité humaine ,et vous êtes les dignes héritiers des prophètes d’Israël ,l’Enfant aîné de Dieu .Vous êtes en réalité les véritables promis à l’Alliance et à l’Election..Merci d’existet UJFP.

(*)UJFP :Union Juive Française pour la Paix ,s’oppose en tant que juifs Antisionistes au projet de Loi libertecide visant à incriminer l’Antisionisme.le projet inspiré par le Crif ,les inconditionnels d’Israël ,sera discuté au Parlement demain mardi 19 février 2019.

Salé ,le 18 février 2019 .

Zine Bensrhir.

Publié dans Non classé | 4 Commentaires »

12345...54
 

Nikefrair |
Soldeburberryk |
Mohamedidrissi1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires antiques
| Tvs02
| Rockabilly