La pensée unique ..par Ignacio Ramonet

Posté par abc10 le 5 décembre 2012

Englués. Dans les démocraties actuelles, de plus en plus de citoyens libres se sentent englués, poissés par une sorte de visqueuse doctrine qui, insensiblement, enveloppe tout raisonnement rebelle, l’inhibe, le trouble, le paralyse et finit par l’étouffer. Cette doctrine, c’est la pensée unique, la seule autorisée par une invisible et omniprésente police de l’opinion.

Depuis la chute du mur de Berlin, l’effondrement des régimes communistes et la démoralisation du socialisme, l’arrogance, la morgue et l’insolence de ce nouvel Evangile ont atteint un tel degré qu’on peut, sans exagérer, qualifier cette fureur idéologique de moderne dogmatisme.

Qu’est-ce que la pensée unique ? La traduction en termes idéologiques à prétention universelle des intérêts d’un ensemble de forces économiques, celles, en particulier, du capital international. Elle a été, pour ainsi dire, formulée et définie dès 1944, à l’occasion des accords de Bretton-Woods. Ses sources principales sont les grandes institutions économiques et monétaires – Banque mondiale, Fonds monétaire international, Organisation de coopération et de développement économiques, Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, Commission européenne, Banque de France, etc. – qui, par leur financement, enrôlent au service de leurs idées, à travers toute la planète, de nombreux centres de recherches, des universités, des fondations, lesquels, à leur tour, affinent et répandent la bonne parole.

Ce discours anonyme est repris et reproduit par les principaux organes d’information économique, et notamment par les « bibles » des investisseurs et des boursiers – The Wall Street Journal, Financial Times, The Economist, Far Eastern Economic Review, les Echos, Agence Reuter, etc. -, propriétés, souvent, de grands groupes industriels ou financiers. Un peu partout, des facultés de sciences économiques, des journalistes, des essayistes, des hommes politiques, enfin, reprennent les principaux commandements de ces nouvelles tables de la loi et, par le relais des grands médias de masse, les répètent à satiété. Sachant pertinemment que, dans nos sociétés médiatiques, répétition vaut démonstration.

Le premier principe de la pensée unique est d’autant plus fort qu’un marxiste distrait ne le renierait point : l’économique l’emporte sur le politique. C’est en se fondant sur un tel principe que, par exemple, un instrument aussi important dans les mains de l’exécutif que la Banque de France a été, sans opposition notable, rendu indépendant en 1994 et, en quelque sorte, « mis à l’abri des aléas politiques ». « La Banque de France est indépendante, apolitique et transpartisane », affirme en effet son gouverneur, M. Jean-Claude Trichet, qui ajoute cependant : « Nous demandons de réduire les déficits publics », [et] « nous poursuivons une stratégie de monnaie stable (1) ». Comme si ces deux objectifs n’étaient pas politiques ! Au nom du « réalisme » et du « pragmatisme » – que M. Alain Minc formule de la manière suivante : « Le capitalisme ne peut s’effondrer, c’est l’état naturel de la société. La démocratie n’est pas l’état naturel de la société. Le marché, oui. (2) » -, l’économie est placée au poste de commandement. Une économie débarrassée, il va de soi, de l’obstacle du social, sorte de gangue pathétique dont la lourdeur serait cause de régression et de crise.

LES autres concepts-clés de la pensée unique sont connus : le marché, idole dont « la main invisible corrige les aspérités et les dysfonctionnements du capitalisme », et tout particulièrement les marchés financiers, dont « les signaux orientent et déterminent le mouvement général de l’économie » ; la concurrence et la compétitivité, qui « stimulent et dynamisent les entreprises, les amenant à une permanente et bénéfique modernisation » ; le libre-échange sans rivages, « facteur de développement ininterrompu du commerce, et donc des sociétés » ; la mondialisation aussi bien de la production manufacturière que des flux financiers ; la division internationale du travail, qui « modère les revendications syndicales et abaisse les coûts salariaux » ; la monnaie forte, « facteur de stabilisation » ; la déréglementation ; la privatisation ; la libéralisation, etc. Toujours « moins d’Etat », un arbitrage constant en faveur des revenus du capital au détriment de ceux du travail. Et une indifférence à l’égard du coût écologique.

La répétition constante, dans tous les médias, de ce catéchisme (3) par presque tous les hommes politiques, de droite comme de gauche (4), lui confère une telle force d’intimidation qu’elle étouffe toute tentative de réflexion libre, et rend fort difficile la résistance contre ce nouvel obscurantisme (5).

On en viendrait presque à considérer que les 17,4 millions de chômeurs européens, le désastre urbain, la précarisation générale, la corruption, les banlieues en feu, le saccage écologique, le retour des racismes, des intégrismes et des extrémismes religieux, et la marée des exclus sont de simples mirages, des hallucinations coupables, fortement discordantes dans ce meilleur des mondes qu’édifie, pour nos consciences anesthésiées, la pensée unique.

Ignacio Ramonet

Directeur du Monde diplomatique de 1990 à 2008

La Pensée Unique

 

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

il n’aurait fallu :Louis Aragon ,L.Ferré

Posté par abc10 le 2 décembre 2012

 

En hommage à Louis Aragon dont c’est le 30 eme anniversaire de sa mort :

j’adore la poésie d’Aragon  , Aragon qui est ,  à mon avis , le plus grand poète français , j ‘ ai dans ma bibliothèque , son recueil « Le  Fou d’Elsa » qui est une épopée et un hymne à l’amour à la manière du  » Majnoun Layla » c’est une fresque dont le théâtre est l’ Andalousie musulmane dont Elsa Triolet en est l’ égérie  et l’ inspiratrice. avec  » le Fou d’Elsa » , Aragon atteint les cimes dans la prose et le verbe sublime c’est un recueil fondamental pour celui qui veut naviguer dans les océans de la poésie française portée à la perfection sous la plume de ce GRAND POETE

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | 314 Commentaires »

il n’ya pas d’amour heureux : L.Aragon ,G.Brassens

Posté par abc10 le 2 décembre 2012

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le Malheur d’aimer ..L.Aragon -J.Ferrat

Posté par abc10 le 2 décembre 2012

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

Incidences du Printemps arabe sur le Maroc

Posté par abc10 le 2 décembre 2012

posté par zine bensghir le 21 août 2012 ;

A Propos du Discours royal du 20 août 2012  ;

 

revu et annoté à Caen -chemin vert le 31 août 2012

                                                      vendredi 13 Shawal 1433  ;

 

 

Le  problème du système éducatif au Maroc  ,ou la boite de pandore léguée par le pouvoir machiavélique hassanien , destiné à formater les esprits est entrouverte et à moins d’un miracle , les choses vont en s’envenimant : des jours difficiles attendent le Maroc , ce sont des jours de gestation d’un grand bouleversement : la perte de confiance dans ce nouveau gouvernement , ses  » sorties  » , bouffonneries et fanfaronnades et contrairement à leurs promesses semblent et donnent l’impression d’être rentrés dans le moule du Makhzen , ils sont finalement comme tous les autres : des assujetties émasculés et flagorneurs obséquieux amateurs de la langue du bois et de la novlangue ce qui accélère ce processus

Ce discours royal est très important , car enfin la Makhzen comprend que 75 % du peuple marocain a moins que 40 ans .

 

J’aurais souhaité pour l’intérêt de mon pays , ne pas en venir à cette conclusion tragique , mais malheureusement c’est la loi d’un déterminisme qui a prévalu partout ailleurs aux conséquences inéluctables , partout ailleurs , sauf dans le monde arabe où une cécité multiséculaire frappait les peuples arabes depuis la chute du Royaume de Grenade en 1492 . que désormais , ces peuples , aussi , expérimentent et goûtent l’air clément du Printemps des libertés en brisant le carcan des servitudes et de l’avilissement .

 

Je reconnais avoir écrit dans un article (1) dans ce blog que le Roi doit garder des prérogatives de monarchie exécutive , mais on en a fait mauvais usage et on a mis de côté cette aspiration formidable d’un peuple qui veut être acteur de son sort et surfe et surfe bien sur cette vague révolutionnaire qui a balayé ,déjà , quatre dictatures arabes , les autres comme le régime syrien ou algérien , ne tiennent encore que par un usage disproportionné de la violence et de la terreur mais leur heure viendra , coûte que coûte .

 

Il aurait fallu , pour montrer sa bonne intention au peuple des jeunes gens , procéder à l’appel à une constituante , bien sûr , cela en soit est une révolution ,car on passerait de facto à une monarchie constitutionnelle , en tout état de cause , cela aurait été mieux que ce qui attend le Makhzen dans les années à venir .Mais vaut mieux tard que jamais et rien n’est perdu pour vous messieurs du Makhzen  : il faudrait procéder  à la libération  de tous les prisonniers politiques , désigner un gouvernement de technocrates pour gérer les affaires courantes et préparer la constituante , bien sûr il faut donner du temps au temps et ne pas agir dans la précipitation , le Roi régnerait sans gouverner et vous verrez que cette révolution de velours couperait l’herbe sous celle des jeunes Robespierre , des Danton et des Gavroches .

 

Le Roi aurait pour handicap d’opérer à chaud , sous la pression du printemps arabe et ses vicissitudes et d’un pays en désarroi qui subit de plein fouet la crise financière mondiale et ses conséquences dramatique sur le quotidien des marocains comme les hausses des denrées de première nécessité  que l’augmentation décidée par le nouveau gouvernement des prix des carburants induits automatiquement et irrémédiablement .

 

 

Il aurait pour avantage d’avoir hérité un pouvoir monarchique fort qui lui laisse un sacré degré de liberté de manœuvre et les mains libres au commande de l’Etat .

Suite à cette révolution de velours , le Roi y souffrira de trahir des chimères .

L’Homme d’Etat , s’il se révèle , s’ enorgueillira de les sacrifier pour sauver une monarchie en péril …

 

Ce sont là , quelques réflexions , que le printemps arabe et son incidence sur notre pays m’inspire , qu’à Dieu n’en déplaise , Puisse la gestation des changements en vue à moyen terme pour notre pays accouche d’une transition vers un véritable Etat de Droit , sans effusion de sang et dans la paix , la sérénité et la sagesse car malheureusement , le Pouvoir , et l’instinct de le garder , coûte que coûte , rend souvent les gouvernants aveugles et sourds ., ceux de notre pays doivent méditer l’exemple libyen et encore syrien où le régime génocidaire des Assad , s’obstine crânement dans une politique de terre brulée et dans une fuite en avant et ceci sous les regards complices des occidentaux qui ont Israël en tête  et malgré le soutien coupable des iraniens qui ont laissé tomber leur masque et montrer leur vrais visage de sectarisme et confessionnalisme inhérent au chiisme . A bon entendeur Salut .!

(1): http://abc10.unblog.fr/2012/12/01/perspectives-et-realites-a-la-lumiere-du-discours-royal-du-9-mars-2011/

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

perspectives et réalités à la lumière du discours royal du 9 mars 2011

Posté par abc10 le 1 décembre 2012

posté par zine .Bensrhir  http://abc10.unblog.fr

Caen-chemin vert le  le 30 mars 2011

SM le roi aurait été plus inspiré de nommer , non une commission consultative pour mener une réforme de la constitution octroyée. ..Mais appeler à une assemblée constituante , promise pourtant par le palais dès  l’avènement de l’Istiqlal ,car aujourd’hui les enjeux sont majeurs , et le rendez-vous que nous a fixé l’Histoire ne souffre d’aucune attente , les enjeux sont majeurs et à doubles tranchants .les contestations , malgré un capital de sympathie en faveur du monarque pourrait emmener le pays vers l’, anarchie et le nihilisme : voir à la mise en équation de la monarchie ..

Notre pays regorge , pourtant , de potentialités et d’intelligence  qui sont idoines et à même d’en assumer les responsabilités , car la constitution actuelle n’a pas été de parlementaires élus et n’émane pas du peuple marocain , mais de conseillers du roi , feu Hassan 2 , et de juristes français au premiers rang desquels le professeur et ami du roi Maurice DUVERGER , grâce à une constitution taillée sur mesure , la monarchie devient de Droit Divin ( Art 19) et (Art 23), elle se veut démocratique tout en assurant le pouvoir absolu du roi Commandeur des croyants ,le gouvernement n’est responsable que devant lui , la Justice lui est soumise ..etc

 

Cette constitution octroyée est devenue par la force des choses (la lame de fond qui secoue le monde arabe et à déjà emporté deux régimes considérés des plus stables : le régime de Ben Ali en Tunisie et de Moubarak en Egypte , le régime de Kadhafi n’en a plus pour longtemps avec celui de Yémen .

cette constitution , est donc par la force des choses devenue au 21 eme siècle obsolète et archaïque ; la jeunesse à l’ère de l’internet , des réseaux sociaux et du get boom de la communication sans entrave ,est au fait des évolutions mondiales ,n’en démordra que si ses revendications sont satisfaites , cette jeunesse , dont les slogans sont sans équivoque : Démocratie , Justice, Dignité , Liberté , Emploi :elle est caractérisée par le fait qu’elle est pacifique et indépendante  de toute instrumentalisation de quelques milieux que ce soit , de toute idéologie et extrémisme , jusqu’à présent on a pas levé de slogan appelant au changement du régime comme ce fût le cas en Tunisie et en Egypte puis maintenant en Libye et au Yémen : Pas encore .

 

L’heure est grave et le malentendu entre le palais et la jeunesse deviendrait un abîme s’il ne trouve un terreau de pragmatisme et de consensus de part et d’autre , car le maintien de statu quo , deviendrait un chaudron intenable , au fur et à mesure des vagues de contestations et des manifestations : Il faut que la palais donne des gages de sa volonté de se réformer , en libérant par exemple , l’ensemble des prisonniers politique et d’opinion   y compris les islamistes , qu’il ferme définitivement le centre de détention secret de Temara qui a servi à la délocalisation de la torture et où s’est produit de graves atteintes aux droits humains , il faut , aussi , juger les responsables de ces atteintes , il faut garantir une totale et irrévocable liberté de la presse et à bannir définitivement le poste de ministère de l’information selon une pratique démocratique universellement répandue , autoriser « Al Jazeera » à travailler librement et en toute transparence

 

Il faut que le Palais , se débarrasse de ses conseillers , chambellans et   autres flagorneurs zélés et serviteurs obséquieux ,qui mélangent les genres et les intérêts (les conflits d’intérêts est monnaies courante chez ces courtisans ) , il paraît que le ministre de la justice , n’est autre que l’avocat d’affaire du Holding Royal : inimaginable dans un pays de Droit .

 

Il faut donner des gages , pour entériner une monarchie sociale et parlementaire , et pour cela remédier , autant soit peu , à la détresse économique dans laquelle se trouve une large frange de la société : il n’est pas concevable qu’il ait tant de différence entre le salaire d’un PDG de L’OCP par exemple qui est de 300.000 Dh par mois ou celui de l’incompétent pdg de la RAM qui est de 130.000Dh et surtout le budget du Palais Royal qui dépasse de 24 fois celui du royaume d’Espagne voisin soit 227 milliard de centimes 227 million d’€ ., ce budget qui n’est même pas discuté au parlement , en comparaison avec le traitement des communs des mortels qui « survivent  » avec des salaires de misère sans garantie de salaire minimum SMIC surtout dans le tertiaire et l’agriculture et ceci sans parler du cortège des laissés-pour-compte  et autres mendiants qui vivent avec moins de 2€ par jour , et qui ont du mal à manger à leur faim , d’autant plus que l’Etat a vendu à prix dérisoire les richesses halieutique du pays.

il n’est jamais trop tard pour bien faire :il faudrait que les salaires minimum des catégories précaires les travailleurs agricoles et ceux du tertiaires et intermittents de l’ hôtellerie et restauration sans oublier les handicapés auxquels il faudrait attribuer une allocations d’invalidité surtout pour les aveugles dont le lourd handicape empêche  tout insertion .

 

il faut une juste redistribution des richesses du pays et le principe de l’ égalité inscrit dans les textes de la Loi fondamentale ,en revoyant la politique économique suivie jusqu’à présent et le modèle de croissance , qui creuse sans merci les inégalités , il faudrait impliquer la société civile et le tissu associatif très riche ,dans cette démarche de salut public .

Puisse l’intérêt supérieur de la Nation , guider les gouvernants vers la perspective d’un processus de transition et de transformation vers une monarchie parlementaire constitutionnelle et sociale vraie , qui épargnerait à notre pays les soubresauts  d’une éruption , tel un Tsunami qui emporterait tout sur son passage : Le discours royal du 9 mars 2011a le mérite de s’inscrire dans ce processus , tout en étant sujet à caution et à interrogation , il est révélateur de l’intention du Roi de doter notre pays d’institutions démocratique : instruments d’une modernité et d’une démocratie qui saura dépasser la contradiction congénitale de la constitution octroyée , à savoir la sacralité du Roi qui fait de la monarchie marocaine , une monarchie de Droit Divin de moyen âge .Le discours du 9 mars , quitte à n’être qu’une pierre dans l’édification d’une constitution émanant du peuple souverain ,où tous les citoyens , dignes sujets du trône , tous égaux devant la force de la Loi et sa primauté et où la Justice serait la même pour tous , soit qu’elle punisse , soit qu’elle restaure et où le Roi serait le garant du respect des droits de l’ Homme et des libertés publics et privées , de la séparation des pouvoirs ,de l’ indépendance de   la justice , la justice qui doit rester un ministère de souverainté , sous les hautes auspices et prérogatives royales qui choisira une personnalité connue pour son intégrité morale et ses compétence car comme dit l’adage arabe : Al 3adlou Assassou al moulk.

 

Ce sage dosage et équilibre stable entre une monarchie parlementaire et exécutive est bénéfique pour notre pays , ces ministères de souvrainté resteront en dehors des velléités de la politique politicienne , car , malheureusement , notre classe politique n’a pas de vision à long et moyen terme  mais pratique la politique du court terme du jour le jour sauf celle , sporadiquement d « promettre la lune « lors des campagnes électorales : Mettre le pays entre les mains de ces gens là sans contre -pouvoir royal serait la porte ouverte au clientélisme , au népotisme , à la gabegie (dilapidation des deniers publics : CQFD) et finalement à la révolution : parmi les premières mesure de Mr Abbas el Fassi , comme premier ministre , était de nommer ses proches aux postes clés: on jamais bien servi , que par soit même comme dit la sagesse populaire française , et le peuple n’est pas dupe , ce qui explique le peu d’intérêts que revêt ces  élections pour le peuple comme le montre  le très bas taux de participation ..

 

Il faut s’atteler à combattre les maux de la société qui sont : l ‘ Ignorance , la Pauvreté et la Maladie :combattre l’ Ignorance et l’ éllitrisme qui frappe aussi bien la soit disant élite politique , qui voit dans les élections une aubaine et juteuse affaire pécunière .

mais prenons le temps de la réflexion et débat  nécessaires , car de ce nouvel contrat social , dépendra la pérennité  et la stabilité de la monarchie marocaine pour les décennies à venir et qui consiste à imprimer à la nouvelle constitution du pays , l’ensemble des droits et devoirs de tout un chacun , y compris ceux du monarque , tout en sauvegardons  ce qui fait l’identité et racines multiséculaires de notre  pays , qui fait du Maroc , pays confluent de différents affluents de cultures arabe , amazigh , juif , sahraoui , andalous , cultures méditerranéenne , cette cultures pluriel riche par ses différences ce qui fait la richesse de notre pays où la monarchie , très ancrée dans notre Histoire , est , et doit rester le ciment de notre Unité et le garant de cette identité plurielle , qui telle une mosaïque des pièces de Zellige dans la pure beauté de notre artisanat ne révèle son harmonie et sa beauté qu’une fois Unie sous les mains expertes du M3allam , il en est ainsi de notre Histoire et de notre Géographie .

zine al abidine BENSRHIR : HMI

 

Publié dans Non classé | 79 Commentaires »

Just one time :Chet Atkins M.Knopfler

Posté par abc10 le 1 décembre 2012

Image de prévisualisation YouTube

 

If I could see you just one time
Oh, how it’d ease my troubled mind
If I could hold you just one time
And then pretend that you’re still mine

[Chorus]
Oh, how I miss you so
Oh, I need you so
I’d give this heart of mine
If I could see you just one time

Lips that used to thrill me so
They now thrill someone else I know
Gone is the love that once was mine
Wish I could see you just one time

[Chorus]

Wish I could relive just one time
Turn back the pages and there I’d find
That same old love that once was mine
Wish I could see you just one time

[Chorus]

Writer : GIBSON
Copyright : Lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC

 

Publié dans Non classé | 273 Commentaires »

Bonjour tout le monde !

Posté par abc10 le 30 novembre 2012

Bienvenue dans unblog.fr. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

Publié dans Non classé | 7 Commentaires »

1...3536373839
 

Nikefrair |
Soldeburberryk |
Mohamedidrissi1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires antiques
| Tvs02
| Rockabilly